CDI à Conakry Date limite: 01/09/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

RECHERCHE COORDONNATRICE/COORDONNATEUR DU SECRÉTARIAT PERMANENT DU PLAN PRIORITAIRE D’APPUI À LA CONSOLIDATION DE LA PAIX EN GUINÉE

I. Information sur le poste
Titre du poste : Coordonnatrice/Coordonnateur du Secrétariat Permanent du Plan Prioritaire d’appui à la Consolidation de la paix en Guinée.
Localisation du poste : Conakry, République de Guinée
Supervision : Conseiller en Paix et développement
Type de contrat : FTA
Grade : NOC
I. Contexte organisationnel
Après la tenue des premières élections présidentielles démocratiques de son histoire en 2010, la Guinée a renoué avec le concert des Nations. Toutefois, la perspective de l’organisation des élections présidentielles permettant de parachever une transition politique débutée en 2008 reste un point d’achoppement sociopolitique. En effet, la situation globale de la Guinée reste marquée par une très forte tension interne entre le Gouvernement, l’opposition et la société civile, consécutive au ralentissement, voire au blocage, du dialogue et aux difficultés à opérer les réformes nécessaires à l’avènement d’un véritable pluralisme politique et d’une bonne gouvernance d’une part, et au recul de la pauvreté d’autre part.
En outre, la question sécuritaire demeure une préoccupation récurrente, au regard de longues décennies de détérioration de la gouvernance au sein des forces de défenses et de sécurité. Du point de vue social, le contexte est marqué par une multiplication des sources de conflits, avec des prémisses de risque de conflit généralisé; l’existence grandissante de différentes lignes de fracture sociale au sein du pays; une menace croissante d’implosion sociale; et l’existence de frustrations nombreuses pour lesquelles les victimes demandent une prise en compte par la justice.
C’est dans ce contexte difficile que la Guinée a été admise sur l’agenda de la commission de consolidation de la paix, lui permettant ainsi de bénéficier de l’attention des partenaires en vue de la consolidation de la paix. A cet égard trois domaines d’interventions prioritaires ont été retenus dans le cadre d’une lettre d’engagement mutuelle entre le pays et ses partenaires : la réforme du secteur de la sécurité, la réconciliation nationale et l’emploi des jeunes et des femmes. La mise en œuvre des chantiers urgents dans ces trois secteurs a été traduite en actions programmatiques d’un Plan Prioritaire pour la Consolidation de la Paix en Guinée d’un budget de 18 millions de dollars dans sa première phase sur financement du fonds de Consolidation de la Paix des nations Unies. La deuxième phase du plan, d’un montant qui reste à déterminer portera sur la suite   des élections et la consolidation de l’après transition à travers le renforcement des acquis démocratiques et du processus de justice transitionnelle, ainsi que l’appui à l’accès à l’emploi pour les jeunes et les femmes.
Ce plan est le résultat d’une volonté partagée du Gouvernement Guinéen et de ses partenaires notamment les NU, de favoriser la consolidation de la paix en Guinée, dans le contexte de l’amélioration de l’environnement socio politique global indispensable à une bonne gestion et de finalisation du processus de transition, ainsi qu’à l’organisation d’élections libres dans un climat serein et apaisé. Ainsi, le plan prioritaire de Consolidation de la Paix, qui en est à sa seconde édition, vise à donner des réponses aux priorités exprimées par le Gouvernement en cohérence avec le DSRP, l’UNDAF, le Programme prioritaire minimum du Gouvernement et le plan quinquennal ainsi que les recommandations différentes concertations organisées entre les acteurs sociopolitiques et le Gouvernement Guinéen sous l’égide du Chef de l’État d’une part et entre les acteurs nationaux et les partenaires au développement d’autre part.
Par ailleurs, la maladie à virus Ebola s’est avérée être un choc sans précédent pour la Guinée frappant ses forces vives et s’attaquant au tissu social et économique. A ce titre, et compte tenu des risques potentiels pour la consolidation de la Paix, le Système des Nations Unies appuie la relance post-Ebola et appuie le Gouvernement dans la relance effective du processus de développement, le tout dans un climat apaisé.
La mise en oeuvre du second Plan Prioritaire de consolidation de la paix est coordonnée par le Secrétariat Permanent du Comité de pilotage du Plan prioritaire de consolidation en Guinée qui appuie directement les instances nationale de pilotage et de suivi du programme. Celui-ci arrivant à son terme, une réflexion stratégique devra être menée pour élaborer un prochain Plan Prioritaire.
Dans cette perspective, le Système des Nations Unies en Guinée, à travers le PNUD, recrute les services d’un(e) coordonateur(trice) national(e) Secrétariat Permanent du Comité de pilotage du Plan prioritaire de consolidation en Guinée.
II. Mission du/de la Coordonnateur (trice):
En sa qualité de membre du bureau de la Coordinatrice Résidente en Guinée, le(a) coordonateur(trice) national(e) du Secrétariat Permanent du Comité de pilotage du Plan prioritaire de consolidation en Guinée est placé(e) sous la supervision générale de la Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies en Guinée et la supervision directe du Conseiller en Paix et développement. Il gère une équipe composée de d’un expert en suivi-évaluation, d’un assistant administratif et financier, d’un chargé de communication et de deux chauffeurs. Par ailleurs il bénéficie d’un appui-conseil opérationnel d‘un spécialiste en gestion de projet.
Il ou elle aura pour principales responsabilités :
•    Coordonner la mise en œuvre du Plan Prioritaire de consolidation de la paix à travers la conception de projets pertinents, et le suivi de la réalisation technique des plans de travail de l’ensemble des activités;
•    Contribuer à l’élaboration des différentes évaluations des projets et du plan prioritaire, notamment l’évaluation d’impact du premier plan prioritaire et l’évaluation de l’évaluabilité d’un prochain Plan Prioritaire pour la Consolidation de la Paix .Appuyer le plaidoyer pour la mobilisation des partenaires au développement et des partenaires nationaux au travers du programme ;
•    Mettre en place une réponse conjointe du SNU en matière de consolidation de la paix en Guinée,  tenant en compte les avantages comparatifs de chacune des entités onusiennes en Guinée;
•    Assurer au projet une capacité de mise en œuvre et de décaissement rapide et soutenu;
•    Tisser un partenariat dynamique et adapté aux différents interlocuteurs et parties prenantes du programme, et aux différents niveaux où se tisse ce partenariat ;
•    Coordonner et mettre en synergie plusieurs agences de réalisation et d’exécution du programme;
•    Fournir des analyses politiques et des conseils stratégiques au Coordonnateur Résident sur les questions de consolidation de la Paix;
•    Formuler, à l’intention du Comité de Pilotage du Plan Prioritaire de Consolidation de la Paix et de l’équipe pays du Système des Nations Unies en Guinée, des notes conceptuelles et des analyses sur la consolidation de la Paix, et l’ensemble des sujets connexes.
•    Analyser et évaluer les initiatives de promotion de la paix et de  prévention des conflits qui sont mis en œuvre par le système des Nations Unies et d’autres acteurs en Guinée tout en apportant des conseils qui favorisent les synergies ;
•    Assurer une coordination de l’ensemble des interventions du Fonds de Consolidation de la Paix afin de garantir la pertinence et la cohérence de la réponse programmatique du Fonds ;
•    Contribuer à désamorcer les situations et facteurs conflictuels, tout en reforcant simultanément les capacités de prévention des conflits et de consolidation de la paix des différents acteurs.
Dans l’exercice de ses fonctions de responsable technique et opérationnel du programme, le (la) coordonnateur (trice) du Secrétariat permanent devra assumer les principales tâches suivantes:
•    Organiser et superviser le travail de l’équipe de coordination du programme ;
•    S’assurer que les ressources du programme sont gérées selon les procédures de l’exécution directe (DEX) par les agences des Nations Unies bénéficiaires des fonds;
•    Veiller à la bonne gestion du programme, et à la qualité des résultats ;
•    Assister la Primature et le SNU dans la recherche dans la mobilisation de ressources et le partage d’expériences ;
•    Développer un réseau de partenariats autour de praticiens de la paix en Guinée ;
•    Contribuer à la réalisation des analyses sur la situation politique et socioéconomique en lien avec le Conseiller Paix et développement du Système des Nations Unies ;
•    Entreprendre, en collaboration avec les autres départements impliqués dans le programme et sous l’autorité de la Primature, toute initiative susceptible de promouvoir l’efficacité et la performance du programme ;
•    Apporter tout appui complémentaire à la bonne marche des activités de la Primature ayant un rapport direct avec les activités du programme compte tenu notamment de la mise en œuvre de la dimension transversale et multisectorielle du programme;
•    Créer et entretenir la synergie nécessaire entre le programme et l’ensemble des autres programmes et actions liées à la finalisation de la transition ;
•    Développer et assurer la synergie, la cohérence et la complémentarité entre tous les intervenants et toutes les parties prenantes du programme ;
•    Assurer la complémentarité et la cohésion du programme avec toutes les interventions en matière de consolidation de la paix et de la prévention des conflits en Guinée ;
•    Affiner les critères de choix des projets soumis au financement du programme ;
•    Identifier les lacunes critiques du Plan Prioritaire, les porter à l’attention du Comité de Pilotage, du système des Nations Unies et du Fonds de Consolidation de la Paix en vue de solutions adaptées ;
•    Contribuer à l’harmonisation et la coordination entre les procédures du Fonds de Consolidation de la Paix et celles de la Commission de Consolidation de la Paix, y compris en assurant la cohérence entre les aspects politiques et programmatiques de leur engagement commun, et en soutenant le bon fonctionnement des mécanismes de gestion entre  Conakry et  New York ;
•    Examiner les procédures de gestion existantes et les arrangements institutionnels de mise en œuvre des projets Fonds de Consolidation de la Paix en vue d’apporter des solutions d’amélioration;
•    Soutenir le fonctionnement du comité technique et apporter toute assistance nécessaire au Ministre Point focal Politique du Gouvernement Guinéen auprès de la Commission de Consolidation de la Paix/Fonds de Consolidation de la Paix;
•    Appuyer le fonctionnement du Comité de pilotage du Fonds de Consolidation de la Paix en Guinée, et veiller à la liaison avec les organisations gouvernementales et non gouvernementales et les donateurs actifs dans le domaine de la prévention des conflits et la consolidation de la paix ;
•    Identifier les opportunités de renforcement du partenariat et la mobilisation des ressources ;
•    Agir comme interface/point focal auprès des entités diverses soutenant le processus de la Commission de Consolidation de la paix en Guinée ;
•    Assister le Conseiller en paix et développement  dans la promotion des activités du programme et la gestion des relations quotidiennes du programme à la fois auprès des autorités gouvernementales (agences d’exécution et autres structures nationales), des agences du SNU, et des partenaires au développement;
•    Veiller au contrôle qualité de tous les documents du programme qui sont destinés aux autorités gouvernementales, aux partenaires techniques, à la société civile, aux partenaires au développement et au Bureau du Fonds de Consolidation de la Paix ;
•    Approuver et transmettre les comptes rendus d’activités et les rapports financiers du programme devant être adressés par le Coordinateur Résident, au Fonds de Consolidation de la Paix, aux autorités nationales et aux partenaires;
•    Superviser le travail de l’ensemble du personnel du programme en veillant à la qualité de leur performance ;
•    Assurer la promotion et le renforcement de l’appropriation nationale dans la mise en œuvre des activités et du projet en collaboration avec les responsables désignés de la Primature et des autres départements concernés;
•    Assurer la supervision des activités du programme conformément au plan de suivi, en collaboration avec les responsables de la Primature et des agences de mise en œuvre notamment au travers de missions sur le terrain ;
•    Assister les chefs d’agence impliquées dans le plan prioritaire dans la mise en œuvre et la coordination des activités du plan prioritaire portées par leur agence ;
•     Assister le Conseiller Paix et développement du Système des Nations Unies dans la gestion de ses relations avec les autres intervenants, parties prenantes et partenaires au développement, en ce qui concerne la mise en œuvre du programme.
•    Collaborer étroitement avec le Conseiller Paix et Développement pour tous les aspects stratégiques et Politiques et de capitalisation de l’expérience du programme ;
•    Réaliser toute autre tâche à la demande du Conseiller Paix et développement du Système des Nations Unies.
II. Profil recherché :
–    Formation supérieure (Bac +5 ans au minimum) dans l’une des filières suivantes : administration, droit, sciences politiques, gestion ou économie du développement, sciences sociales;
–    Expérience concrète d’au moins 10 ans  de gestion de programme complexe  dont au moins 5  dans des contextes de prévention de conflits et de consolidation de la paix;
–    Expérience en gouvernance/décentralisation/réforme institutionnelle ou gestion/ prévention des conflits ou sécurité et consolidation de la paix;
–    Capacité confirmée de gestion d’équipe et de coordination à plusieurs niveaux ;
–    Familiarité confirmée avec l’environnement d’intervention en faveur du renforcement des capacités et de la planification stratégique;
–    Connaissance du contexte et de l’environnement sociopolitique sous régional;
–    Esprit de synthèse et d’analyse ;
–    Qualités de communication, tant dans le cadre du travail d’équipe que vers l’extérieur ;
–    Expériences confirmée de travail en réseaux et avec plusieurs partenaires ;
–    Parfaite maitrise de la langue française ;
–    Bonnes connaissances en informatique de bureau (Word, Excel, PowerPoint etc.) ;
–    La connaissance de l’Organisation des Nations Unies et des ses pratiques de travail constituera un avantage ;
–    Expérience ou familiarité avec les interventions du Fonds de Consolidation de la Paix (PBF) vivement souhaitée ;
–    La connaissance du logiciel de gestion ATLAS, sera un atout considérable.
–    La connaissance préalable de l’environnement guinéen sera très appréciable.
Les Candidatures féminines sont vivement encouragées
Les candidats intéressés devront déposer leur candidature comprenant un CV, un formulaire P11 dument rempli  (à télécharger sur le site www.gn.undp.org), une lettre de motivation et les attestations et diplômes au plus tard le 01 Septembre 2015 à 16 heures à la réception du Bureau du PNUD sis à la corniche Sud du quartier Lanseboundji, Commune de Matam-Conakry.
Les dossiers de candidature devront être adressés au Directeur Pays Adjoint chargé des Opérations : Monsieur Boureima Younoussa. L’enveloppe devra comporter la mention :
«Coordonnatrice/Coordonnateur du Secrétariat Permanent du Plan Prioritaire d’appui à la Consolidation de la paix en Guinée ».

Retour