CDD à Conakry Date limite: 31/08/16 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

AVIS DE RECRUTEMENT COORDONNATEUR NATIONAL DU PROJET «CRÉATION D’UN MARCHÉ POUR LE DÉVELOPPEMENT ET L’UTILISATION DES RESSOURCES DU BIOGAZ EN GUINÉE»

I.    INFORMATIONS GENERALES
Titre : Coordonnateur national du projet «Création d’un marché pour le développement et l’utilisation des ressources du biogaz en Guinée»
Lieu d’affectation : Conakry avec possibilités de déplacements à l’intérieur du pays
Superviseur : Chargé du Programme Environnement et Développement Durable
Département : Programme Environnement et Développement Durable
Type de Contrat: Contrat de Service
Durée : 6 mois, avec possibilité de renouvellement
II.    CONTEXTE
La Guinée a bénéficié d’un financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour appuyer le Ministère de l’Environnement des Eaux et Forêts dans la mise en œuvre d’un projet intitulé : «Développement d’un marché de biogaz en Guinée», pour une durée de quatre ans.
L’objectif de ce projet est de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur d’utilisation de l’énergie par les ménages. Il mettra en place un marché fonctionnel et efficace pour la commercialisation généralisée et l’utilisation de la technologie du biogaz en Guinée à travers le développement de 3 marchés.
Le premier marché vise les digesteurs pour petites exploitations familiales (usage domestique). Il concerne principalement les ménages qui possèdent du bétail pour leur autoconsommation devant assurer l’alimentation interne du digesteur. Le deuxième marché concerne les digesteurs de grande taille pour des exploitations institutionnelles, commerciales et industrielles où il y a un besoin d’énergie et/ou d’électricité. Ce sont aussi essentiellement des auto-consommateurs, remplaçant les sources énergétiques actuelles (comme par exemple l’électricité diesel ou réseau électrique) par une alternative plus propre et moins chère dans leurs activités. Enfin, le troisième portera sur le marché local pour la fabrication et l’installation des digesteurs.
Le projet mobilisera des millions de dollars au cours de sa phase de mise en œuvre, qui, à son tour, devrait générer des avantages globaux directs de 161.100 tCO2, soit l’équivalent à  16,4 $ des fonds du FEM par tonne de CO2. Le projet mettra en place un cadre réglementaire propice et un mécanisme de soutien financier qui faciliteront la participation individuelle des ménages et du secteur privé dans le développement et l’utilisation du biogaz dans le pays.
III.    FONCTION ET RESPONSABILITES
Sous la supervision du Chargé de Programme Energie, Environnement et Développement Durable et de la Directrice Adjointe Pays/Programme du PNUD, le Coordonnateur du projet travaillera en étroite collaboration avec le Directeur National du Programme Environnement et Développement Durable, en l’informant régulièrement sur l’état d’avancement du projet, et demandera conseil à celui-ci pour faciliter et catalyser l’exécution des activités du projet.
Le Coordonnateur National du projet sera principalement responsable des tâches suivantes :
a) Au niveau de la gestion et planning de l’Unité de Gestion du Projet :
•    Assurer la gestion opérationnelle du projet en conformité avec le document de projet, les politiques et les procédures du PNUD pour des projets sous Exécution Nationale (NIM) ;
•    Assurer l’élaboration et  les révisions des plan de travail trimestriels/annuels et suivre régulièrement leur avancement ;
•    Coordonner, systématiser, codifier et intégrer les approches réussies, les méthodologies et outils élaborés dans le domaine concerné, dans un cadre cohérent du PNUD pour soutenir les débats politiques sur le biogaz, son développement / son utilisation dans le pays ;
•     Coordonner les activités avec les partenaires nationaux, assurer de manière rapide et convenable, les interventions de renforcement de capacités, la promotion de la mise en réseau et le partage des expériences/informations entre les parties prenantes ;
•    Effectuer des consultations régulières auprès des autres bailleurs de fonds qui fournissent une assistance dans le domaine de décentralisation de l’environnement et soutiennent les partenariats du PNUD avec les acteurs et les parties prenantes clés du développement ;
•    Conseiller le PNUD sur les questions stratégiques liées à la à la politique, au développement et à l’utilisation du biogaz en Guinée en Guinée ainsi que sur les ajustements potentiels des actions et procédures à la lumière de l’évolution des exigences et des besoins ;
•    Soumettre à l’approbation du PNUD  et du Directeur National du projet les révisons budgétaires et des plans de travail ainsi que  les rapports d’activités trimestriels et annuels ;
•    Participer au processus de mobilisation des ressources financières du projet sous la responsabilité de l’agence d’exécution ;
•    Coordonner le processus de recrutement de tous les consultants (nationaux et internationaux) et opérateurs ;
•    S’assurer que les données comptables sont bien saisies et conservées et que les procédures financières selon la modalité «Exécution Nationale (NIM) » sont respectées ;
•    Garder une trace des réunions, des décisions, des actions du comité de pilotage du projet et de toutes les autres instances du projet ;
•    Examiner les documents et communications officiels ;
•    Préparer les rapports de suivi du projet, et plus précisément le Project Implementation Report (PIR),  le rapport trimestriel (QOR),  le journal des risques, le hpw rapport final et les rapports sur les leçons tirées ;
•    Assurer la préparation et la diffusion de tous les rapports périodiques au Gouvernement et au PNUD/FEM
•    Élaborer les TdR pour les services techniques des consultants et des experts et les spécifications des supports dont le projet aura besoin, en consultation avec le Directeur national du programme et le PNUD ;
•    Elaborer les TDR pour l’identification des expertises pour la mise en œuvre des activités du projet et participer à la sélection des Experts nationaux et internationaux ainsi que l’évaluation des résultats  desdits experts ;
•    Gérer le personnel  national et international du projet;
•    Fournir l’appui et les conseils nécessaires aux experts, consultants et partenaires nationaux et internationaux ;
•    Établir de bonnes relations de travail avec les partenaires nationaux et internationaux ;
•    Assurer la coordination et une synergie entre les activités du projet avec celles des partenaires ;
•    Communiquer les résultats de la mise en œuvre du projet dans les rencontres nationales et internationales organisées par les partenaires techniques et financiers (PNUD et FEM) ;
•    Contribuer régulièrement au Mécanisme d’Apprentissage sur l’Adaptation par des publications pertinentes sur les activités du projet
b) Concernant le développement de partenariat :
•    Etablir et entretenir des liens avec les organisations nationales et internationales, ainsi que les personnes qui peuvent aider à la réalisation des objectifs du projet ;
•    Veiller au développement et à la mise en oeuvre d’une stratégie de communication ;
•    Veiller au développement et à la mis en oeuvre d’un système de suivi-évaluation ;
•    Construire des relations de travail avec les partenaires nationaux et internationaux.
c)    Concernant les approvisionnements du projet et le système de repporting axé sur les résultats de développement :
•    Superviser la livraison des intrants fournis par le projet et assurer la qualité et les délais de production des rapports et des données y compris les rapports destinés aux partenaires ;
•    Assurer la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation et le rendre opérationnel ;
•    Préparer et rendre effectif le processus de capitalisation et de gestion des connaissances sur le projet en lien avec le portefeuille global.
IV.    COMPETENCES
Les principales aptitudes, compétences exigées se résument comme suit :
•    Leadership et aptitude à entreprendre ;
•    Grandes compétences techniques dans l’un des domaines suivants : changement climatique et de son impact sur le développement rural (agriculture, élevage, agroforesterie, pêche et foresterie rurale), gestion durable des ressources naturelles, en particulier la gestion durable des terres et l’adaptation au changement climatique ;
•    Connaissance avérée des politiques et stratégies nationales dans le domaine de l’environnement, de la  lutte contre la pauvreté, des convections internationales sur le changement climatique, la désertification et la conservation de la diversité biologique ;
•    Capacité avérée à planifier, organiser et mettre en œuvre efficacement des activités ;
•    Grande capacité à coordonner et à travailler en équipe, y compris dans des environnements complexes ;
•    Bonne aptitude à communiquer, à former et à assurer la liaison entre les différents niveaux du partenariat;
•    Bonne connaissance des procédures et valeurs essentielles des Nations Unies.
V.    QUALIFICATIONS
Education    Etre titulaire d’un diplôme universitaire ou post universitaire dans l’un des domaines suivants : Sciences Physiques, agronomie, Energie, gestion des ressources naturelles et environnement
Expérience    •    Minimum de 10 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la recherche sur le changement climatique, la conservation de la biodiversité, la gestion des ressources naturelles et des écosystèmes;
•    Très bonne connaissance des procédures, approches et principes de gestion  admis par le PNUD et le FEM ;
•    Très bonne compréhension des liens entre protection de l’environnement et développement ;
•    Très bonne connaissance de la zone d’intervention du projet (le terrain) ;
•    Maîtrise de l’outil informatique ;
•    Expérience avérée en méthode de recherche et de planification participatives ;
•    Bonne expérience de travail dans les zones à écologie fragile ;
•    Expérience dans l’élaboration et de mise en œuvre de plans d’action sur le changement climatique, la lutte contre la désertification et la conservation de diversité biologique ;
•    Très bonne connaissance de la Gestion Axée sur les Résultats.
        Bonne maitrise du Français ;  la  connaissance de l’anglais serait un atout.
Les candidats intéressés devront déposer leur candidature comprenant un CV, un formulaire P11 dument rempli  (à télécharger sur le site www.gn.undp.org), une lettre de motivation et les attestations et diplômes au plus tard le 1er septembre 2015 à 16 heures à la réception du Bureau du PNUD sis à la corniche Sud du quartier Lanseboundji, Commune de Matam-Conakry. Les dossiers de candidature devront être adressés au Directeur Pays Adjoint chargé des Opérations : Monsieur Boureima Younoussa. L’enveloppe devra comporter la mention :
«Coordonnateur National Projet Biogaz».
Ne seront contactées que les personnes dont la candidature sera présélectionnée.
LES CANDIDATURES  FEMINIMES  SONT  FORTEMENT  ENCOURAGEES

Retour