CDI à Conakry Date limite: 08/10/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

AVIS DE RECRUTEMENT POUR DEUX (2) ASSISTANTS EN RÉINTÉGRATION

Information sur le poste
Titre du Poste:     DEUX (2) ASSISTANTS EN RÉINTÉGRATION
Lieu d’affectation :     Un poste à Conakry et un autre à Kissidougou
Durée de l’affectation :     1 an, renouvelable selon performance
Entrée en fonction :     Octobre 2015
Superviseur :     Coordonnateur/ Régisseur de l’UGP
Date limite de dépôt :     8 Octobre 2015
II. Contexte organisationnel
Dans le cadre de sa politique de Réforme du Système de Sécurité, la République de Guinée bénéficie du soutien de l’Union Européenne à travers le Programme d’Appui à la Réforme du Secteur de Sécurité (PARSS) dont l’objectif global est de contribuer à la stabilisation du pays dans son chemin vers la consolidation de la paix.  Ce programme constitue une contribution à la mise en œuvre du Programme Pilote National de Réintégration Socio-économique (PNRSE) qui vise la mise en place d’un mécanisme durable de réintégration pour les populations vulnérables et ex-Forces de Défense et de Sécurité (FDS). Le PNRSE est une réponse du gouvernement et tout particulièrement du Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle, de l’Emploi et du Travail (METFP-ET) qui a entre autres comme mission la création d’emplois notamment par la mise en place de travaux à Haute Intensité de Main-d’œuvre (HIMO), la promotion de l’entreprenariat local, la formation technique et professionnelle et l’autonomisation économique et sociale en soutenant les Activités Génératrices de Revenus (AGR) par le microcrédit et autres instruments adaptés.
L’approche proposée pour la mise en œuvre du PNRSE s’inspire de la stratégie innovatrice de la Politique des Nations Unies pour la création d’emplois, de revenus, et la réintégration dans les situations post-conflit et tient en compte des expériences passées dans le domaine de la mise en œuvre pratique des programmes de réintégration socio-économique des groupes vulnérables à risque d’exclusion sociale dans d’autres pays. Cette approche est basée sur les éléments novateurs suivants: a) la cohésion sociale ; b) l’appropriation individuelle et collective ; c) l’épargne individuelle ; d) l’investissement et le choix des opportunités ; e) le partage du risque et f) la consolidation et la durabilité des interventions. Il est important de signaler que la stratégie proposée surmonte une des principales contraintes des programmes classiques de réinsertion socio-économique qui est d’une durée moyenne de 18 mois, puisque pour qu’une réelle réintégration socio- économique se matérialise avec succès dans des situations de transition, il faut que le programme ait une durée minimale de 4 ans.
Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme National de Réintégration Socio-économique (PNRSE), une Unité de Gestion du Programme (UGP) est mise en place et dispose de ressources humaines et matérielles spécifiques pour la réalisation des activités. L’UGP rend compte au Comité de suivi de projet,  un comité intersectoriel et interministériel qui regroupe des représentants de l’ensemble des parties prenantes. Dans sa phase pilote, le programme couvre la zone spéciale de Conakry et la préfecture de Kissidougou.
III. Fonctions
Sous la coordination et supervision directe du coordonnateur-régisseur et en étroite collaboration avec l’assistant régisseur, l’assistant en réintégration assume les responsabilités et fonctions suivantes :
1)    Préparer les plans de travail détaillés pour l’exécution du programme;
2)    Contribuer techniquement à la mise en œuvre des activités du programme;
3)    Assurer un encadrement et hpw un appui continu aux partenaires en gestion de projet (conception, planification, exécution, suivi et évaluation);
4)    Développer des outils de gestion de projet avec et pour les partenaires et former les personnes concernées à leur utilisation;
5)    Mettre en place un programme régulier de consultation avec les groupes cibles afin de permettre un bon suivi des activités sur le terrain (organisation d’ateliers, enquêtes socio-économiques, études de faisabilité des unités socio-économiques, consultations communautaires);
6)    Former les partenaires de mise en œuvre du programme et les bénéficiaires sur différentes thématiques liées à la réintégration;
7)    Faire la promotion de l’approche du développement participatif basée sur la valorisation du capital social et des ressources du milieu ;
8)    Suivre régulièrement l’impact du projet et documenter le programme pour assurer sa visibilité;
9)    Concevoir des rapports techniques et fiches de situation concernant les activités du projet sur le terrain;
10)    Maintenir à jour une base de données sur les participants bénéficiant d’un appui financier du projet;
11)    Réaliser toute autre tâche demandée par le coordonnateur-régisseur dans le contexte des activités du projet.
IV. Compétences
Les compétences minimales requises pour occuper ce poste sont :
1.    Leadership : Aptitude à créer l’adhésion de plusieurs acteurs sur les objectifs du programme ;
2.    Planification et organisation : Faire preuve d’une capacité de conception, d’organisation et de planification des activités programmées par le programme dans le domaine du relèvement communautaire;
3.    Communication : Excellente capacité de rédaction et de synthèse. Démontrer de bonnes capacités de communication orale ;
4.    Aptitude technologique : Bonne maîtrise de l’outil informatique.
5.    Travail en équipe : Aptitude à travailler en étroite collaboration avec le supérieur hiérarchique, les collègues et toute autre personne en maintenant de bonnes relations de travail dans le respect de la diversité.
V. Qualifications requises
Éducation :    Diplôme de Master en  agroéconomie, Sciences Politiques, Économiques et Sociales, ou toute autre discipline équivalente.
Expérience :        Expérience pertinente d’au moins cinq ans (05) ans en gestion de programmes de développement communautaire;
    Expérience avérée dans la mise en œuvre de programme de création d’emplois et de gestion des miro-entreprises
    Expérience dans le domaine du relèvement communautaire est fortement désirable;
    Maîtrise de la gestion du cycle des projets de développement et la méthode de programmation axée sur les résultats;
    Disposer de bonnes capacités d’animation communautaire et de vulgarisation;
Langue     Bonne maîtrise de la langue française est exigée et bonne
requise :    connaissance des langues locales des zones d’intervention du programme.
Soumission du dossier :
Les candidats intéressés par la présente offre sont priés de soumettre leur candidature au Régisseur du PNRSE composée d’une lettre de motivation, d’un curriculum vitae à jour, de la copie des diplômes et les attestations de service. Le dossier est à déposer sous pli fermé au siège de l’Agence Guinéenne de Promotion de l’Emploi (AGUIPE), commune de Kaloum BP: 100 Conakry ou par courrier électronique à l’adresse suivanteugp.parss.rse@gmail.com portant la mention « Candidature pour le poste d’assistant en réintégration du PNRSE». 
La date limite de dépôt est fixée au Jeudi 8 Octobre 2015 à 15 heures
Les candidatures féminines sont vivement encouragées.
Ne seront contactées que les personnes dont la candidature
sera prise en considération
Sékouba MARA
Régisseur/ Coordonnateur
PARSS-RSE

Retour