CDD à Conakry Date limite: 28/08/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

AVIS DE RECRUTEMENT D’UN COORDINATEUR DES PROGRAMMES

L’Amref Health Africa, ONG internationale de santé publique avec son siège à Nairobi, recherche pour son projet de  riposte contre l’épidemie de la maladie à virus Ebola qui sévit en Guinée, un Coordinateur de Projet pour la mise en  oeuvre du  projet de mobilisation  sociale contre la maladie à  virus Ebola dans les prefecture de Coyah,  Forecariah,  Kindia et Dubreka

Titre du Poste : Coordinateur de Programme (CP)

Position du poste: Conakry

Durée du contrat:  6 mois renouvelable

Titre : Chargé(e) de Programme
Mission : chargé d’animer et de coordonner le programme de lutte contre la Maladie à  virus Ebola

Profil du poste:  le chargé de programme devra:
–    être titulaire d’un Bac+4 ou master 2 en santé publique, assistance humanitaire, ou sociologie, ou équivalent
–     justifier d’une expérience professionnelle d’au moins 3 ans dans la gestion des projets, dont une année dans la gestion des projets d’urgence
–    Avoir une expérience en formation et encadrement des adultes est souhaitée.
–    L’anglais écrit et parlé est une exigence pour ce poste

Rôles et Responsabilités: Sous la supervision du Coordonnateur Pays, il ou elle est chargé (e) de :
•    Planifier et mettre en œuvre les projets
•    Coordonner et superviser la mise en œuvre, le suivi évaluation et le reporting du projet
•    Définir et gérer hpw en permanence les attentes du projet avec les membres de l’équipe et d’autres parties prenantes
•    Gérer de façon proactive les changements dans la portée du projet, identifier les risques potentiels et concevoir des plans d’urgence
•    Préparer des plans de travail et budgets de projet sur une base mensuelle, trimestrielle et annuelle
•    Assurer et faire respecter les normes et procédures de gestion du projet
•    Documenter et diffuser les leçons apprises et les meilleures pratiques du projet
•    Développer le partenariat au niveau local
•    Identifier des opportunités de financement
•    Veiller à la sécurité des biens et des personnes sous sa responsabilité
•    Effectuer toute autre tâche qui lui sera demandée par ses supérieurs hiérarchiques dans le cadre de sa mission

Dossier de candidature
– CV  détaillé, et copies des diplômes et attestations
– Une lettre de motivation,

Les dossiers de candidature doivent être déposés sous pli fermé portant le titre  du poste  sollicité (CP) au  bureau d’Amref Health Africa, en face de la mairie de Dixinn, Immeuble Mamadou Alpha BAH, ou envoyés par mail aux adresses suivantes  «  haoualatou.bah@amref.org et soriba.camara@amref.org».  La date limite du dépôt des candidatures est fixée au 28 Août  2015.
Seuls Candidats présélectionnés seront contactés .

NB : les candidatures  féminines sont vivement  encouragées.

plus
CDI à Conakry Date limite: 01/09/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

RECHERCHE COORDONNATRICE/COORDONNATEUR DU SECRÉTARIAT PERMANENT DU PLAN PRIORITAIRE D’APPUI À LA CONSOLIDATION DE LA PAIX EN GUINÉE

I. Information sur le poste
Titre du poste : Coordonnatrice/Coordonnateur du Secrétariat Permanent du Plan Prioritaire d’appui à la Consolidation de la paix en Guinée.
Localisation du poste : Conakry, République de Guinée
Supervision : Conseiller en Paix et développement
Type de contrat : FTA
Grade : NOC
I. Contexte organisationnel
Après la tenue des premières élections présidentielles démocratiques de son histoire en 2010, la Guinée a renoué avec le concert des Nations. Toutefois, la perspective de l’organisation des élections présidentielles permettant de parachever une transition politique débutée en 2008 reste un point d’achoppement sociopolitique. En effet, la situation globale de la Guinée reste marquée par une très forte tension interne entre le Gouvernement, l’opposition et la société civile, consécutive au ralentissement, voire au blocage, du dialogue et aux difficultés à opérer les réformes nécessaires à l’avènement d’un véritable pluralisme politique et d’une bonne gouvernance d’une part, et au recul de la pauvreté d’autre part.
En outre, la question sécuritaire demeure une préoccupation récurrente, au regard de longues décennies de détérioration de la gouvernance au sein des forces de défenses et de sécurité. Du point de vue social, le contexte est marqué par une multiplication des sources de conflits, avec des prémisses de risque de conflit généralisé; l’existence grandissante de différentes lignes de fracture sociale au sein du pays; une menace croissante d’implosion sociale; et l’existence de frustrations nombreuses pour lesquelles les victimes demandent une prise en compte par la justice.
C’est dans ce contexte difficile que la Guinée a été admise sur l’agenda de la commission de consolidation de la paix, lui permettant ainsi de bénéficier de l’attention des partenaires en vue de la consolidation de la paix. A cet égard trois domaines d’interventions prioritaires ont été retenus dans le cadre d’une lettre d’engagement mutuelle entre le pays et ses partenaires : la réforme du secteur de la sécurité, la réconciliation nationale et l’emploi des jeunes et des femmes. La mise en œuvre des chantiers urgents dans ces trois secteurs a été traduite en actions programmatiques d’un Plan Prioritaire pour la Consolidation de la Paix en Guinée d’un budget de 18 millions de dollars dans sa première phase sur financement du fonds de Consolidation de la Paix des nations Unies. La deuxième phase du plan, d’un montant qui reste à déterminer portera sur la suite   des élections et la consolidation de l’après transition à travers le renforcement des acquis démocratiques et du processus de justice transitionnelle, ainsi que l’appui à l’accès à l’emploi pour les jeunes et les femmes.
Ce plan est le résultat d’une volonté partagée du Gouvernement Guinéen et de ses partenaires notamment les NU, de favoriser la consolidation de la paix en Guinée, dans le contexte de l’amélioration de l’environnement socio politique global indispensable à une bonne gestion et de finalisation du processus de transition, ainsi qu’à l’organisation d’élections libres dans un climat serein et apaisé. Ainsi, le plan prioritaire de Consolidation de la Paix, qui en est à sa seconde édition, vise à donner des réponses aux priorités exprimées par le Gouvernement en cohérence avec le DSRP, l’UNDAF, le Programme prioritaire minimum du Gouvernement et le plan quinquennal ainsi que les recommandations différentes concertations organisées entre les acteurs sociopolitiques et le Gouvernement Guinéen sous l’égide du Chef de l’État d’une part et entre les acteurs nationaux et les partenaires au développement d’autre part.
Par ailleurs, la maladie à virus Ebola s’est avérée être un choc sans précédent pour la Guinée frappant ses forces vives et s’attaquant au tissu social et économique. A ce titre, et compte tenu des risques potentiels pour la consolidation de la Paix, le Système des Nations Unies appuie la relance post-Ebola et appuie le Gouvernement dans la relance effective du processus de développement, le tout dans un climat apaisé.
La mise en oeuvre du second Plan Prioritaire de consolidation de la paix est coordonnée par le Secrétariat Permanent du Comité de pilotage du Plan prioritaire de consolidation en Guinée qui appuie directement les instances nationale de pilotage et de suivi du programme. Celui-ci arrivant à son terme, une réflexion stratégique devra être menée pour élaborer un prochain Plan Prioritaire.
Dans cette perspective, le Système des Nations Unies en Guinée, à travers le PNUD, recrute les services d’un(e) coordonateur(trice) national(e) Secrétariat Permanent du Comité de pilotage du Plan prioritaire de consolidation en Guinée.
II. Mission du/de la Coordonnateur (trice):
En sa qualité de membre du bureau de la Coordinatrice Résidente en Guinée, le(a) coordonateur(trice) national(e) du Secrétariat Permanent du Comité de pilotage du Plan prioritaire de consolidation en Guinée est placé(e) sous la supervision générale de la Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies en Guinée et la supervision directe du Conseiller en Paix et développement. Il gère une équipe composée de d’un expert en suivi-évaluation, d’un assistant administratif et financier, d’un chargé de communication et de deux chauffeurs. Par ailleurs il bénéficie d’un appui-conseil opérationnel d‘un spécialiste en gestion de projet.
Il ou elle aura pour principales responsabilités :
•    Coordonner la mise en œuvre du Plan Prioritaire de consolidation de la paix à travers la conception de projets pertinents, et le suivi de la réalisation technique des plans de travail de l’ensemble des activités;
•    Contribuer à l’élaboration des différentes évaluations des projets et du plan prioritaire, notamment l’évaluation d’impact du premier plan prioritaire et l’évaluation de l’évaluabilité d’un prochain Plan Prioritaire pour la Consolidation de la Paix .Appuyer le plaidoyer pour la mobilisation des partenaires au développement et des partenaires nationaux au travers du programme ;
•    Mettre en place une réponse conjointe du SNU en matière de consolidation de la paix en Guinée,  tenant en compte les avantages comparatifs de chacune des entités onusiennes en Guinée;
•    Assurer au projet une capacité de mise en œuvre et de décaissement rapide et soutenu;
•    Tisser un partenariat dynamique et adapté aux différents interlocuteurs et parties prenantes du programme, et aux différents niveaux où se tisse ce partenariat ;
•    Coordonner et mettre en synergie plusieurs agences de réalisation et d’exécution du programme;
•    Fournir des analyses politiques et des conseils stratégiques au Coordonnateur Résident sur les questions de consolidation de la Paix;
•    Formuler, à l’intention du Comité de Pilotage du Plan Prioritaire de Consolidation de la Paix et de l’équipe pays du Système des Nations Unies en Guinée, des notes conceptuelles et des analyses sur la consolidation de la Paix, et l’ensemble des sujets connexes.
•    Analyser et évaluer les initiatives de promotion de la paix et de  prévention des conflits qui sont mis en œuvre par le système des Nations Unies et d’autres acteurs en Guinée tout en apportant des conseils qui favorisent les synergies ;
•    Assurer une coordination de l’ensemble des interventions du Fonds de Consolidation de la Paix afin de garantir la pertinence et la cohérence de la réponse programmatique du Fonds ;
•    Contribuer à désamorcer les situations et facteurs conflictuels, tout en reforcant simultanément les capacités de prévention des conflits et de consolidation de la paix des différents acteurs.
Dans l’exercice de ses fonctions de responsable technique et opérationnel du programme, le (la) coordonnateur (trice) du Secrétariat permanent devra assumer les principales tâches suivantes:
•    Organiser et superviser le travail de l’équipe de coordination du programme ;
•    S’assurer que les ressources du programme sont gérées selon les procédures de l’exécution directe (DEX) par les agences des Nations Unies bénéficiaires des fonds;
•    Veiller à la bonne gestion du programme, et à la qualité des résultats ;
•    Assister la Primature et le SNU dans la recherche dans la mobilisation de ressources et le partage d’expériences ;
•    Développer un réseau de partenariats autour de praticiens de la paix en Guinée ;
•    Contribuer à la réalisation des analyses sur la situation politique et socioéconomique en lien avec le Conseiller Paix et développement du Système des Nations Unies ;
•    Entreprendre, en collaboration avec les autres départements impliqués dans le programme et sous l’autorité de la Primature, toute initiative susceptible de promouvoir l’efficacité et la performance du programme ;
•    Apporter tout appui complémentaire à la bonne marche des activités de la Primature ayant un rapport direct avec les activités du programme compte tenu notamment de la mise en œuvre de la dimension transversale et multisectorielle du programme;
•    Créer et entretenir la synergie nécessaire entre le programme et l’ensemble des autres programmes et actions liées à la finalisation de la transition ;
•    Développer et assurer la synergie, la cohérence et la complémentarité entre tous les intervenants et toutes les parties prenantes du programme ;
•    Assurer la complémentarité et la cohésion du programme avec toutes les interventions en matière de consolidation de la paix et de la prévention des conflits en Guinée ;
•    Affiner les critères de choix des projets soumis au financement du programme ;
•    Identifier les lacunes critiques du Plan Prioritaire, les porter à l’attention du Comité de Pilotage, du système des Nations Unies et du Fonds de Consolidation de la Paix en vue de solutions adaptées ;
•    Contribuer à l’harmonisation et la coordination entre les procédures du Fonds de Consolidation de la Paix et celles de la Commission de Consolidation de la Paix, y compris en assurant la cohérence entre les aspects politiques et programmatiques de leur engagement commun, et en soutenant le bon fonctionnement des mécanismes de gestion entre  Conakry et  New York ;
•    Examiner les procédures de gestion existantes et les arrangements institutionnels de mise en œuvre des projets Fonds de Consolidation de la Paix en vue d’apporter des solutions d’amélioration;
•    Soutenir le fonctionnement du comité technique et apporter toute assistance nécessaire au Ministre Point focal Politique du Gouvernement Guinéen auprès de la Commission de Consolidation de la Paix/Fonds de Consolidation de la Paix;
•    Appuyer le fonctionnement du Comité de pilotage du Fonds de Consolidation de la Paix en Guinée, et veiller à la liaison avec les organisations gouvernementales et non gouvernementales et les donateurs actifs dans le domaine de la prévention des conflits et la consolidation de la paix ;
•    Identifier les opportunités de renforcement du partenariat et la mobilisation des ressources ;
•    Agir comme interface/point focal auprès des entités diverses soutenant le processus de la Commission de Consolidation de la paix en Guinée ;
•    Assister le Conseiller en paix et développement  dans la promotion des activités du programme et la gestion des relations quotidiennes du programme à la fois auprès des autorités gouvernementales (agences d’exécution et autres structures nationales), des agences du SNU, et des partenaires au développement;
•    Veiller au contrôle qualité de tous les documents du programme qui sont destinés aux autorités gouvernementales, aux partenaires techniques, à la société civile, aux partenaires au développement et au Bureau du Fonds de Consolidation de la Paix ;
•    Approuver et transmettre les comptes rendus d’activités et les rapports financiers du programme devant être adressés par le Coordinateur Résident, au Fonds de Consolidation de la Paix, aux autorités nationales et aux partenaires;
•    Superviser le travail de l’ensemble du personnel du programme en veillant à la qualité de leur performance ;
•    Assurer la promotion et le renforcement de l’appropriation nationale dans la mise en œuvre des activités et du projet en collaboration avec les responsables désignés de la Primature et des autres départements concernés;
•    Assurer la supervision des activités du programme conformément au plan de suivi, en collaboration avec les responsables de la Primature et des agences de mise en œuvre notamment au travers de missions sur le terrain ;
•    Assister les chefs d’agence impliquées dans le plan prioritaire dans la mise en œuvre et la coordination des activités du plan prioritaire portées par leur agence ;
•     Assister le Conseiller Paix et développement du Système des Nations Unies dans la gestion de ses relations avec les autres intervenants, parties prenantes et partenaires au développement, en ce qui concerne la mise en œuvre du programme.
•    Collaborer étroitement avec le Conseiller Paix et Développement pour tous les aspects stratégiques et Politiques et de capitalisation de l’expérience du programme ;
•    Réaliser toute autre tâche à la demande du Conseiller Paix et développement du Système des Nations Unies.
II. Profil recherché :
–    Formation supérieure (Bac +5 ans au minimum) dans l’une des filières suivantes : administration, droit, sciences politiques, gestion ou économie du développement, sciences sociales;
–    Expérience concrète d’au moins 10 ans  de gestion de programme complexe  dont au moins 5  dans des contextes de prévention de conflits et de consolidation de la paix;
–    Expérience en gouvernance/décentralisation/réforme institutionnelle ou gestion/ prévention des conflits ou sécurité et consolidation de la paix;
–    Capacité confirmée de gestion d’équipe et de coordination à plusieurs niveaux ;
–    Familiarité confirmée avec l’environnement d’intervention en faveur du renforcement des capacités et de la planification stratégique;
–    Connaissance du contexte et de l’environnement sociopolitique sous régional;
–    Esprit de synthèse et d’analyse ;
–    Qualités de communication, tant dans le cadre du travail d’équipe que vers l’extérieur ;
–    Expériences confirmée de travail en réseaux et avec plusieurs partenaires ;
–    Parfaite maitrise de la langue française ;
–    Bonnes connaissances en informatique de bureau (Word, Excel, PowerPoint etc.) ;
–    La connaissance de l’Organisation des Nations Unies et des ses pratiques de travail constituera un avantage ;
–    Expérience ou familiarité avec les interventions du Fonds de Consolidation de la Paix (PBF) vivement souhaitée ;
–    La connaissance du logiciel de gestion ATLAS, sera un atout considérable.
–    La connaissance préalable de l’environnement guinéen sera très appréciable.
Les Candidatures féminines sont vivement encouragées
Les candidats intéressés devront déposer leur candidature comprenant un CV, un formulaire P11 dument rempli  (à télécharger sur le site www.gn.undp.org), une lettre de motivation et les attestations et diplômes au plus tard le 01 Septembre 2015 à 16 heures à la réception du Bureau du PNUD sis à la corniche Sud du quartier Lanseboundji, Commune de Matam-Conakry.
Les dossiers de candidature devront être adressés au Directeur Pays Adjoint chargé des Opérations : Monsieur Boureima Younoussa. L’enveloppe devra comporter la mention :
«Coordonnatrice/Coordonnateur du Secrétariat Permanent du Plan Prioritaire d’appui à la Consolidation de la paix en Guinée ».

plus
CDD à Conakry Date limite: 31/08/16 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

AVIS DE RECRUTEMENT COORDONNATEUR NATIONAL DU PROJET «CRÉATION D’UN MARCHÉ POUR LE DÉVELOPPEMENT ET L’UTILISATION DES RESSOURCES DU BIOGAZ EN GUINÉE»

I.    INFORMATIONS GENERALES
Titre : Coordonnateur national du projet «Création d’un marché pour le développement et l’utilisation des ressources du biogaz en Guinée»
Lieu d’affectation : Conakry avec possibilités de déplacements à l’intérieur du pays
Superviseur : Chargé du Programme Environnement et Développement Durable
Département : Programme Environnement et Développement Durable
Type de Contrat: Contrat de Service
Durée : 6 mois, avec possibilité de renouvellement
II.    CONTEXTE
La Guinée a bénéficié d’un financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour appuyer le Ministère de l’Environnement des Eaux et Forêts dans la mise en œuvre d’un projet intitulé : «Développement d’un marché de biogaz en Guinée», pour une durée de quatre ans.
L’objectif de ce projet est de contribuer à la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) dans le secteur d’utilisation de l’énergie par les ménages. Il mettra en place un marché fonctionnel et efficace pour la commercialisation généralisée et l’utilisation de la technologie du biogaz en Guinée à travers le développement de 3 marchés.
Le premier marché vise les digesteurs pour petites exploitations familiales (usage domestique). Il concerne principalement les ménages qui possèdent du bétail pour leur autoconsommation devant assurer l’alimentation interne du digesteur. Le deuxième marché concerne les digesteurs de grande taille pour des exploitations institutionnelles, commerciales et industrielles où il y a un besoin d’énergie et/ou d’électricité. Ce sont aussi essentiellement des auto-consommateurs, remplaçant les sources énergétiques actuelles (comme par exemple l’électricité diesel ou réseau électrique) par une alternative plus propre et moins chère dans leurs activités. Enfin, le troisième portera sur le marché local pour la fabrication et l’installation des digesteurs.
Le projet mobilisera des millions de dollars au cours de sa phase de mise en œuvre, qui, à son tour, devrait générer des avantages globaux directs de 161.100 tCO2, soit l’équivalent à  16,4 $ des fonds du FEM par tonne de CO2. Le projet mettra en place un cadre réglementaire propice et un mécanisme de soutien financier qui faciliteront la participation individuelle des ménages et du secteur privé dans le développement et l’utilisation du biogaz dans le pays.
III.    FONCTION ET RESPONSABILITES
Sous la supervision du Chargé de Programme Energie, Environnement et Développement Durable et de la Directrice Adjointe Pays/Programme du PNUD, le Coordonnateur du projet travaillera en étroite collaboration avec le Directeur National du Programme Environnement et Développement Durable, en l’informant régulièrement sur l’état d’avancement du projet, et demandera conseil à celui-ci pour faciliter et catalyser l’exécution des activités du projet.
Le Coordonnateur National du projet sera principalement responsable des tâches suivantes :
a) Au niveau de la gestion et planning de l’Unité de Gestion du Projet :
•    Assurer la gestion opérationnelle du projet en conformité avec le document de projet, les politiques et les procédures du PNUD pour des projets sous Exécution Nationale (NIM) ;
•    Assurer l’élaboration et  les révisions des plan de travail trimestriels/annuels et suivre régulièrement leur avancement ;
•    Coordonner, systématiser, codifier et intégrer les approches réussies, les méthodologies et outils élaborés dans le domaine concerné, dans un cadre cohérent du PNUD pour soutenir les débats politiques sur le biogaz, son développement / son utilisation dans le pays ;
•     Coordonner les activités avec les partenaires nationaux, assurer de manière rapide et convenable, les interventions de renforcement de capacités, la promotion de la mise en réseau et le partage des expériences/informations entre les parties prenantes ;
•    Effectuer des consultations régulières auprès des autres bailleurs de fonds qui fournissent une assistance dans le domaine de décentralisation de l’environnement et soutiennent les partenariats du PNUD avec les acteurs et les parties prenantes clés du développement ;
•    Conseiller le PNUD sur les questions stratégiques liées à la à la politique, au développement et à l’utilisation du biogaz en Guinée en Guinée ainsi que sur les ajustements potentiels des actions et procédures à la lumière de l’évolution des exigences et des besoins ;
•    Soumettre à l’approbation du PNUD  et du Directeur National du projet les révisons budgétaires et des plans de travail ainsi que  les rapports d’activités trimestriels et annuels ;
•    Participer au processus de mobilisation des ressources financières du projet sous la responsabilité de l’agence d’exécution ;
•    Coordonner le processus de recrutement de tous les consultants (nationaux et internationaux) et opérateurs ;
•    S’assurer que les données comptables sont bien saisies et conservées et que les procédures financières selon la modalité «Exécution Nationale (NIM) » sont respectées ;
•    Garder une trace des réunions, des décisions, des actions du comité de pilotage du projet et de toutes les autres instances du projet ;
•    Examiner les documents et communications officiels ;
•    Préparer les rapports de suivi du projet, et plus précisément le Project Implementation Report (PIR),  le rapport trimestriel (QOR),  le journal des risques, le hpw rapport final et les rapports sur les leçons tirées ;
•    Assurer la préparation et la diffusion de tous les rapports périodiques au Gouvernement et au PNUD/FEM
•    Élaborer les TdR pour les services techniques des consultants et des experts et les spécifications des supports dont le projet aura besoin, en consultation avec le Directeur national du programme et le PNUD ;
•    Elaborer les TDR pour l’identification des expertises pour la mise en œuvre des activités du projet et participer à la sélection des Experts nationaux et internationaux ainsi que l’évaluation des résultats  desdits experts ;
•    Gérer le personnel  national et international du projet;
•    Fournir l’appui et les conseils nécessaires aux experts, consultants et partenaires nationaux et internationaux ;
•    Établir de bonnes relations de travail avec les partenaires nationaux et internationaux ;
•    Assurer la coordination et une synergie entre les activités du projet avec celles des partenaires ;
•    Communiquer les résultats de la mise en œuvre du projet dans les rencontres nationales et internationales organisées par les partenaires techniques et financiers (PNUD et FEM) ;
•    Contribuer régulièrement au Mécanisme d’Apprentissage sur l’Adaptation par des publications pertinentes sur les activités du projet
b) Concernant le développement de partenariat :
•    Etablir et entretenir des liens avec les organisations nationales et internationales, ainsi que les personnes qui peuvent aider à la réalisation des objectifs du projet ;
•    Veiller au développement et à la mise en oeuvre d’une stratégie de communication ;
•    Veiller au développement et à la mis en oeuvre d’un système de suivi-évaluation ;
•    Construire des relations de travail avec les partenaires nationaux et internationaux.
c)    Concernant les approvisionnements du projet et le système de repporting axé sur les résultats de développement :
•    Superviser la livraison des intrants fournis par le projet et assurer la qualité et les délais de production des rapports et des données y compris les rapports destinés aux partenaires ;
•    Assurer la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation et le rendre opérationnel ;
•    Préparer et rendre effectif le processus de capitalisation et de gestion des connaissances sur le projet en lien avec le portefeuille global.
IV.    COMPETENCES
Les principales aptitudes, compétences exigées se résument comme suit :
•    Leadership et aptitude à entreprendre ;
•    Grandes compétences techniques dans l’un des domaines suivants : changement climatique et de son impact sur le développement rural (agriculture, élevage, agroforesterie, pêche et foresterie rurale), gestion durable des ressources naturelles, en particulier la gestion durable des terres et l’adaptation au changement climatique ;
•    Connaissance avérée des politiques et stratégies nationales dans le domaine de l’environnement, de la  lutte contre la pauvreté, des convections internationales sur le changement climatique, la désertification et la conservation de la diversité biologique ;
•    Capacité avérée à planifier, organiser et mettre en œuvre efficacement des activités ;
•    Grande capacité à coordonner et à travailler en équipe, y compris dans des environnements complexes ;
•    Bonne aptitude à communiquer, à former et à assurer la liaison entre les différents niveaux du partenariat;
•    Bonne connaissance des procédures et valeurs essentielles des Nations Unies.
V.    QUALIFICATIONS
Education    Etre titulaire d’un diplôme universitaire ou post universitaire dans l’un des domaines suivants : Sciences Physiques, agronomie, Energie, gestion des ressources naturelles et environnement
Expérience    •    Minimum de 10 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la recherche sur le changement climatique, la conservation de la biodiversité, la gestion des ressources naturelles et des écosystèmes;
•    Très bonne connaissance des procédures, approches et principes de gestion  admis par le PNUD et le FEM ;
•    Très bonne compréhension des liens entre protection de l’environnement et développement ;
•    Très bonne connaissance de la zone d’intervention du projet (le terrain) ;
•    Maîtrise de l’outil informatique ;
•    Expérience avérée en méthode de recherche et de planification participatives ;
•    Bonne expérience de travail dans les zones à écologie fragile ;
•    Expérience dans l’élaboration et de mise en œuvre de plans d’action sur le changement climatique, la lutte contre la désertification et la conservation de diversité biologique ;
•    Très bonne connaissance de la Gestion Axée sur les Résultats.
        Bonne maitrise du Français ;  la  connaissance de l’anglais serait un atout.
Les candidats intéressés devront déposer leur candidature comprenant un CV, un formulaire P11 dument rempli  (à télécharger sur le site www.gn.undp.org), une lettre de motivation et les attestations et diplômes au plus tard le 1er septembre 2015 à 16 heures à la réception du Bureau du PNUD sis à la corniche Sud du quartier Lanseboundji, Commune de Matam-Conakry. Les dossiers de candidature devront être adressés au Directeur Pays Adjoint chargé des Opérations : Monsieur Boureima Younoussa. L’enveloppe devra comporter la mention :
«Coordonnateur National Projet Biogaz».
Ne seront contactées que les personnes dont la candidature sera présélectionnée.
LES CANDIDATURES  FEMINIMES  SONT  FORTEMENT  ENCOURAGEES

plus
CDD à Conakry Date limite: 31/08/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

RECHERCHE COORDONNATEUR NATIONAL DU PROJET «RENFORCEMENT DE LA GESTION DÉCENTRALISÉE DE L’ENVIRONNEMENT POUR ATTEINDRE LES OBJECTIFS DES CONVENTIONS DE RIO» -RGDE

I.    INFORMATIONS GENERALES
Titre : Coordonnateur national du projet «Renforcement de la Gestion Décentralisée de l’Environnement pour atteindre les objectifs des Conventions de Rio» -RGDE-
Lieu d’affectation : Conakry avec possibilités de déplacements à l’intérieur du pays
Superviseur : Chargé du Programme Environnement et Développement Durable
Département : Programme Environnement et Développement Durable
Type de Contrat : Contrat de Service
Durée : 6 mois, renouvelable
Entrée en fonction : 1er octobre 2015
II.    CONTEXTE
La Guinée a bénéficié d’un financement du Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) et du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour appuyer le Ministère de l’Environnement des Eaux et Forêts dans la mise en œuvre d’un projet de petite taille : «Renforcement de gestion décentralisée de l’environnement pour atteindre les objectifs de Rio», pour une durée de trois ans.
Ce projet a été conçu dans le cadre du suivi du processus d’Auto-évaluation Nationale des Capacités à Renforcer (ANCR) en Guinée, dont l’objectif consistait d’évaluer les besoins de renforcement des capacités transversales partagées entre les activités habilitantes du FEM et d’autres stratégies comprenant des éléments de développement des capacités. Les besoins prioritaires en développement des capacités transversales identifiés dans l’auto-évaluation nationale des capacités portaient sur la coordination et le dialogue entre les différentes institutions concernées par la promotion des synergies, l’intégration programmatique et l’harmonisation des politiques et des cadres juridiques et réglementaires en vue d’éviter les doubles emplois et d’économiser les ressources.
À cette fin, il apparaît nécessaire de mettre en place un centre de coordination des conventions doté de ressources nécessaires pour assurer un suivi continu de la mise en œuvre des différents accords multilatéraux sur l’environnement. L’objectif de ce projet est de renforcer les capacités institutionnelles en Guinée pour prendre en compte les accords multilatéraux sur l’environnement (AME), la faible émission de carbone et le développement résilient dans les activités de gestion décentralisée de l’environnement.
En vertu de ce projet, l’appui au développement des capacités mènera à deux résultats : (i) le processus de décentralisation et ses structures de gouvernance sont affinées pour intégrer les obligations découlant des AME en vue de faciliter sa mise en œuvre au niveau local et (ii) les capacités techniques et de gestion des principales organisations sont renforcées afin d’intégrer les AME dans les processus de planification au niveau local.
III.    FONCTION ET RESPONSABILITES
Sous la supervision du Chargé de Programme Energie, Environnement et Développement Durable et de la Directrice Adjointe Pays/Programme du PNUD, le Coordonnateur du projet travaillera en étroite collaboration avec le Directeur National du Programme Environnement et Développement Durable, en l’informant régulièrement sur l’état d’avancement du projet, et demandera conseil à celui-ci pour faciliter et catalyser l’exécution des activités du projet.
Le Coordonnateur National du projet sera principalement responsable des tâches suivantes :
a)     Au niveau de la gestion et planning de l’Unité de Gestion du Projet :
•    Assurer la gestion opérationnelle du projet en conformité avec le document de projet, les politiques et les procédures du PNUD pour des projets sous Exécution Nationale (NIM) ;
•    Assurer l’élaboration et  les révisions des plan de travail trimestriels/annuels et suivre régulièrement leur avancement ;
•    Coordonner, systématiser, codifier et intégrer les approches réussies, les méthodologies et outils élaborés dans le domaine concerné, dans un cadre cohérent du PNUD pour soutenir la décentralisation de la gouvernance de la Convention de Rio en Guinée ;
•    Coordonner les activités avec les partenaires nationaux, assurer de manière rapide et convenable, les interventions de renforcement de capacités, la promotion de la mise en réseau et le partage des expériences/informations entre les parties prenantes ;
•    Effectuer des consultations régulières auprès des autres bailleurs de fonds qui fournissent une assistance dans le domaine de décentralisation de l’environnement et soutiennent les partenariats du PNUD avec les acteurs et les parties prenantes clés du développement ;
•    Conseiller le PNUD sur les questions stratégiques liées à la décentralisation de l’environnement en Guinée ainsi que sur les ajustements potentiels des actions et procédures à la lumière de l’évolution des exigences et des besoins ;
•    Soumettre à l’approbation du PNUD  et du Directeur National du projet les révisons budgétaires et des plans de travail ainsi que  les rapports d’activités trimestriels et annuels ;
•    Participer au processus de mobilisation des ressources financières du projet sous la responsabilité de l’agence d’exécution ;
•    Coordonner le processus de recrutement de tous les consultants (nationaux et internationaux) et opérateurs ;
•    S’assurer que les données comptables sont bien saisies et conservées et que les procédures financières selon la modalité «Exécution Nationale (NIM) » sont respectées ;
•    Garder une trace des réunions, des décisions, des actions du comité de pilotage du projet et de toutes les autres instances du projet ;
•    Examiner les documents et communications officiels ;
•    Préparer les rapports de suivi du projet, et plus précisément le Project Implementation Report (PIR),  le rapport trimestriel (QOR),  le journal des risques, le rapport final et les rapports sur les leçons tirées ;
•    Assurer la préparation et la diffusion de tous les rapports périodiques au Gouvernement et au PNUD/FEM
•    Élaborer les TdR pour les services techniques des consultants et des experts et les spécifications des supports dont le projet aura besoin, en consultation avec le Directeur national du programme et le PNUD ;
•    Elaborer les TDR pour l’identification des expertises pour la mise en œuvre des activités du projet et participer à la sélection des Experts nationaux et internationaux ainsi que l’évaluation des résultats  desdits experts ;
•    Gérer le personnel  national et international du projet;
•    Fournir l’appui et les conseils nécessaires aux experts, consultants et partenaires nationaux et internationaux ;
•    Établir de bonnes relations de travail avec les partenaires nationaux et internationaux ;
•    Assurer la coordination et une synergie entre les activités du projet avec celles des partenaires ;
•    Communiquer les résultats de la mise en œuvre du projet dans les rencontres nationales et internationales organisées par les partenaires techniques et financiers (PNUD et FEM) ;
•    Contribuer régulièrement au Mécanisme d’Apprentissage sur l’Adaptation par des publications pertinentes sur les activités du projet
b) Concernant le développement de partenariat :
•    Etablir et entretenir des liens avec les organisations nationales et internationales, ainsi que les personnes qui peuvent aider à la réalisation des objectifs du projet ;
•    Veiller au développement et à la mise en oeuvre d’une stratégie de communication ;
•    Veiller au développement et à la mis en oeuvre d’un système de suivi-évaluation ;
•    Construire des relations de travail avec les partenaires nationaux et internationaux.
c)    Concernant les approvisionnements du projet et le système de reporting axé sur les résultats de développement :
•    Superviser la livraison des intrants fournis par le projet et assurer la qualité et les délais de production des rapports et des données y compris les rapports destinés aux partenaires ;
•    Assurer la mise en place d’un dispositif de suivi-évaluation et le rendre opérationnel ;
•    Préparer et rendre effectif le processus de capitalisation et de gestion des connaissances sur le projet en lien avec le portefeuille global.
IV.    Compétences
Les principales aptitudes, compétences exigées se résument comme suit :
•    Leadership et aptitude à entreprendre ;
•    Grandes compétences techniques dans l’un des domaines suivants : changement climatique et de son impact sur le développement rural (agriculture, élevage, agroforesterie, pêche et foresterie rurale), gestion durable des ressources naturelles, en particulier la gestion durable des terres et l’adaptation au changement climatique ;
•    Connaissance avérée des politiques et stratégies nationales dans le domaine de l’environnement, de la  lutte contre la pauvreté, des convections internationales sur le changement climatique, la désertification et la conservation de la diversité biologique,
•    Capacité avérée à planifier, organiser et mettre en œuvre efficacement des activités ;
•    Grande capacité à coordonner et à travailler en équipe, y compris dans des environnements complexes ;
•    Bonne aptitude à communiquer, à former et à assurer la liaison entre les différents niveaux du partenariat;
•    Bonne connaissance des procédures et valeurs essentielles des Nations Unies.
V.    Qualifications
Education    Etre titulaire d’un diplôme universitaire ou post universitaire dans l’un des domaines suivants : Sciences Physiques, agronomie, Energie, gestion des ressources naturelles et environnement
Expérience    •    Minimum de 10 ans d’expérience professionnelle dans le domaine de la recherche sur le changement climatique, la conservation de la biodiversité, la gestion des ressources naturelles et des écosystèmes;
•    Très bonne connaissance des procédures, approches et principes de gestion  admis par le PNUD et le FEM ;
•    Très bonne compréhension des liens entre protection de l’environnement et développement ;
•    Très bonne connaissance de la zone d’intervention du projet (le terrain) ;
•    Maîtrise de l’outil informatique ;
•    Expérience avérée en méthode de recherche et de planification participatives ;
•    Bonne expérience de travail dans les zones à écologie fragile ;
•    Expérience dans l’élaboration et de mise en œuvre de plans d’action sur le changement climatique, la lutte contre la désertification et la conservation de diversité biologique ;
•    Très bonne connaissance de la Gestion Axée sur les Résultats.
Langues         Bonne maitrise du Français ;  la  connaissance de l’anglais serait un atout.
requises
Les candidats intéressés devront déposer leur candidature comprenant un CV, un formulaire P11 dument rempli  (à télécharger sur le site www.gn.undp.org), une lettre de motivation et les attestations et diplômes au plus tard le 31 Aout 2015 à 16 heures à la réception du Bureau du PNUD sis à la corniche Sud du quartier Lanseboundji, Commune de Matam-Conakry. Les dossiers de candidature devront être adressés au Directeur Pays Adjoint chargé des Opérations : Monsieur Boureima Younoussa. L’enveloppe devra comporter la mention :
«Coordonnateur National Projet RGDE».
LES CANDIDATURES  FEMINIMES  SONT  FORTEMENT  ENCOURAGEES.

plus
CDI à Conakry Date limite: 17/08/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

RECRUTE MONITORING AND EVALUATION OFFICER

 propos de CRS
Catholic Relief Services réalise l’engagement des évêques des Etats-Unis pour aider les pauvres et les plus vulnérables partout dans le monde. Notre identité catholique est au cœur de notre mission et de nos opérations. Les programmes de CRS viennent en aide aux personnes sur la seule base de leurs besoins, sans considération de religion, de race ni de nationalité. Pour mettre en œuvre ses programmes, CRS travaille par l’intermédiaire de l’Église locale et de partenaires extérieurs à l’Église.
Date de Publication:    03 Août 2015
Fin de Publication:       17 Août 2015
Title:                 Monitoring and Evaluation Officer
Département:         Projet Paludisme/FM/ Unité Suivi et Evaluation
Supervisé par:               Directeur du Projet Paludisme/CRS
Lieu d’affectation:           Conakry (Guinée)
Contexte:
La Guinée a obtenu du Fonds Mondial une subvention dans le cadre de la lutte contre le Paludisme dans les zones hyper et holo-endémiques de la Guinée qui a pour objectif de réduire la morbidité et la mortalité dues au paludisme de 50% d’ici 2017. Cette subvention couvre aussi bien des activités de prévention que des activités de prise en charge des cas. CRS est le Récipiendaire Principal de cette subvention et collobore avec le Ministère de la Santé (MS) à travers le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) et trois ONG internationales.
L’Objectif
L’objectif de cette position est de coordonner les activités de collecte, de synthèse/analyse de données pour le S&E de qualité. La responsabilité primaire est de coordonner les activités de l’unité Suivi et Evaluation au niveau CRS vers les partenaires pour assurer la qualité du programme. Le M&E Officer jouera un rôle clé pour assurer le lien entre tous les partenaires sur les aspects de la qualité du programme.
Responsabilités Principaux du M&E Officer
•    Evaluer la qualité et l’applicabilité des modèles d’évaluation et des études y compris les enquêtes de population  pour assurer  la fiabilité des résultats en collaboration avec le gouvernement ainsi que les partenaires dans le secteur de la santé,
•    Développer, mettre en œuvre et maintenir un système global de S&E en collaboration avec tous les partenaires du Projet paludisme financé par le Fonds Mondial
•    Assurer le suivi de la collecte des données de qualité et la production des rapports a temps par les partenaires
•    Fournir l’assistance technique pour renforcer les capacités des partenaires en matiere  du Suivi et Evaluation
Taches Clés
Qualité Programmatique
Le M&E Officer doit:
Développer des outils pour la collecte de données, l’analyse et pour le reportage sur les indicateurs.
Identifier et recruter des consultants potentiels, développer et contribuer à l’écriture des termes de référence, et contribuer à la planification logistique pour la mise en œuvre des équipes des évaluations/études;
Concevoir et mettre en œuvre de la méthodologie pour les évaluation et études requises dans le cadre  de la subvention du Fond Mondial pour la lutte contre le paludisme en collaboration avec les partenaires du gouvernement et du secteur de la santé et les consultants.
Assurer la préparation, l’édition et la production de rapports et d’autres produits du travail, inclure des graphiques, tableaux, texte analytique, des bibliographies annotées, et d’aider à la production d’analyse et de rapport, sous forme écrite, en Power Point, ou dans d’autres formes .en rapport avec le gouvernement et les partenaires du secteur de la santé et ainsi que des  consultants.
Assurer le suivi de la collecte des données de qualité et la production des rapports mensuels  a temps par les partenaires
Appuyer les partenaires pour préparation et présentation des rapports a temps et de bonne qualité
Assurer la mise en œuvre des formations qui sont exigées.
Assurer la vérification du progrès par rapport aux indicateurs de performance du projet.
Assurer la préparation et l’élaboration des rapports et préparations des plans de travail annuels
Participer au choix du système de gestion informatique de l’information et/ou au renforcement du système national de gestion de l’information
Participer à la mise à jour régulière et sécurisation de la  base des données du programme et  mise a jour du system de gestion d’information.
Faire des visites de supervision au niveau des sites pour évaluer la qualité de données et fournir une assistance technique aux acteurs de terrain
Exécuter toutes autres tâches confiées qui lui est confiée par son supérieur hiérarchique dans le cadre des activités du programme.
Représentation du Programme
Le Monitoring and Evaluation doit organiser les réunions du Group Technique de S&E au niveau du CRS y compris la préparation des agendas des réunions et la logistique y relative et participer dans les réunions du Group Technique de Suivi et Evaluation au niveau national.
Relations Clés du Poste
Interne: Directeur du Projet
Externe: Les Sous-Récipiendaires, Sous-Sous-Récipiendaires, PNLP, et les autres structures gouvernementales.
Qualifications Requises
•    Bac +4 Science sociales, Economiques, Statistiques, Santé Publique
•    2+ ans d’expérience dans le suivi et évaluation
•    Expérience dans la conception, le développement et la mise en œuvre de la méthodologie de recherche les plus appropriés pour les évaluations et les plans d’étude globale
•    Capacité d’évaluer la qualité et l’applicabilité des modèles des enquêtes base sur la population avec les partenaires du gouvernement et du secteur de la santé pour assurer les résultats fiables  répondants aux attentes du projet.
•    Connaissance de programmes de santé publique, en particulier le système de santé en Guinée, VIH, TB et Paludisme et suivi
•    Connaissance et expérience avec la gestion d’information sanitaire,
•    Expérience dans la conception de bases de données en   utilisant le logiciel approprie serait un atout.
•    Capacité dans l’utilisation  MS Office, comprennent Word, Excel, Outlook Express and Internet Explorer. Connaissance d’Access, SPSS and Epi-info  constitue un atout.
•    Expérience dans la formation des thèmes comme le S&E
•    Expérience dans les méthodologies du recherché participatives
•    Excellente capacité d’organisation et d’analyse soit quelqu’un qui prête attention aux détailles
•    Haute capacité dans la production des rapports écrits
•    Motive, qui peut travailler sur plusieurs priorités/taches
•    Haute capacité dans la communication, écrivant des rapports et relations interpersonnels
•    Capacité de parler anglais, en plus.
Environnent du Travail
Cette position est basée à Conakry et peut exiger de voyager 15% du temps
Soumission des dossiers :
Les candidats intéressés peuvent envoyer leur dossier de candidature comprenant une lettre de motivation et un Curriculum Vitae par email à l’adresse  crs_gn@global.crs.org au plus tard le Lundi 17 Août 2015 à 12 heures avec le titre du poste en objet du message.

plus
CDD à Conakry Gueckeddou kissidougou Date limite: 11/08/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

AVIS DE VACANCE DE POSTE RECRUTE CHAUFFEUR N°4002 DU 30/07/2015

La Représentation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en Guinée lance cet avis de vacance de poste pour le recrutement de dix (10) chauffeurs :
1. Titre de Poste            : Chauffeur
2. Numéro de poste            : N/A
3. Grade du poste            : GS.02
4. Lieu d’affectation            : Conakry, Guéckédou et N’Zérékoré
5. Durée du contrat            : 3 mois
6. Nombre de poste                               : 10
7. Type de contrat                                : Temporaire
Sous la supervision générale du Représentant et sous la supervision directe de l’Administrateur, le titulaire assure les fonctions d’appui en s’acquittant des taches ci-après :
a)    Conduire et faire la petite maintenance des véhicules de l’OMS ;
b)    Transporter le personnel pour les courses de service et les missions de terrain ;
c)    Assurer les déplacements des consultants ou membres du personnel en mission ;
d)    Apporter un appui éventuel à la distribution du courrier et documents ;
e)    Tenir à jour le carnet de bord du véhicule et faire un rapport après chaque mission sur le terrain ;
f)    S’acquitter d’autres tâches assignées selon les besoins.
8. Connaissances et compétences :
a)    Connaissance parfaite de la conduite, des règles de sécurité et de l’entretien journalier d’un véhicule ;
b)    Connaissance des premiers secours ;
c)    Aptitudes à lire et à comprendre les instructions et les cartes. Conduite prudente ;
d)    Aptitude à hpw détecter et expliquer les pannes ;
e)    Aptitude à faire les réglages et réparations courantes.
9. Qualifications requises :
a.    Etudes secondaires et formation en mécanique automobile avec un permis de conduire catégorie B et C ; une formation en mécanique automobile. Avoir des notions informatiques serait un atout.
b.    Cinq (5) ans d’expérience dans la conduite avec au moins deux (2) ans d’expérience dans le système des Nations unies ou une Organisation non Gouvernementale, Internationale ou Mission diplomatique ;
c.    Avoir la capacité de travailler sous pression et au-delà des heures habituelles de services ;
d.    Excellence connaissance du français. Des notions pratiques de l’anglais seraient un atout.
10. Constitution de dossiers :
Les dossiers de candidatures sont adressés à Mr le Représentant de l’OMS sous pli fermé avec mention « Avis de vacance de poste N° 4002 » et comprendront :
a)    Une lettre de demande d’emploi ;
b)    Un curriculum vitae détaillé ne dépassant pas trois pages ;
c)    La copie certifiée conforme du permis de conduire et si possible les diplômes et certificats de travail des précédents employeurs.
La date limite de dépôt des candidatures au service du courrier, est fixée au 11 août 2015 à 16h 30 au Bureau de l’OMS à la Camayenne, Corniche Nord.
Pour des raisons pratiques, seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour un éventuel test.
Fait à Conakry, le 30/07/2015
Le Representant de l’OMS
Dr Mohammed Belhocine

plus
CDD à Conakry Date limite: 11/08/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

AVIS DE VACANCE DE POSTE RECRUTE COMMIS ADMINISTRATIF N°4003 DU 30/07/2015

La Représentation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en Guinée lance cet avis de vacance de poste pour le recrutement d’un Commis administratif :
1. Titre de Poste        : Commis administratif
2. Numéro de poste        : N/A
3. Grade du poste        : GS.04
4. Lieu d’affectation        : Bureau de la Représentation, Conakry
5. Durée du contrat        : 3 mois
6. Nombre de poste                    : 01
7. Type de contrat                       : SSA
Sous la supervision générale du Représentant et sous la supervision directe de l’Administrateur, le titulaire assure les fonctions d’appui en s’acquittant des taches ci-après :
1.    Aider les membres du personnel comme les déployés dans l’organisation des séances de leurs briefings/débriefings ;
2.    S’assurer de la disponibilité des intervenants dans le briefing/débriefing et programmer les rendez-vous des membres du personnel/déployés ;
3.    Aider à transmettre aux membres du personnel et aux déployés les formulaires et aider dans le remplissage ;
4.    Tenir à jour un fichier des mouvements arrivée/départ des membres du personnel et les déployés ;
5.    Tenir à jour des archives physiques de toutes les fiches des membres du personnel et des déployés ;
6.    S’assurer que tout le matériel a été restitué par les membres du personnel et les déployés avant leur départ ;
7.    Faire les recommandations dans le sens de l’amélioration des procédures ;
8.    Signaler tout disfonctionnement hpw au superviseur ;
9.    S’acquitter de toutes les tâches assignées par son superviseur.
8. Connaissances et compétences :
a)    Aptitude pratique à travailler avec un ordinateur sur le traitement de texte ;
b)    Discrétion et aptitude à nouer des relations avec les personnes de différentes nationalités.
9. Qualifications requises :
a.    Fin d’études secondaires.
b.    Avoir des notions informatiques serait un atout.
c.    Au moins 4 ans d’expérience dans un poste analogues ou équivalent.
d.    Avoir la capacité de travailler sous pression et au-delà des heures habituelles de services ;
e.    Excellence connaissance du français. Des notions pratiques de l’anglais seraient un atout.
10. Constitution de dossiers :
Les dossiers de candidatures sont adressés à Mr le Représentant de l’OMS sous pli fermé avec mention « Avis de vacance de poste N° 4003 » et comprendront :
a)    Une lettre de demande d’emploi ;
b)    Un curriculum vitae détaillé ne dépassant pas trois pages ;
c)    La copie certifiée conforme des diplômes et certificats de travail des précédents employeurs.
La date limite de dépôt des candidatures au service du courrier, est fixée au 11 aout 2015 à 16h 30 au Bureau de l’OMS à la Camayenne, Corniche Nord.
Pour des raisons pratiques, seuls les candidats présélectionnés seront contactés pour un éventuel test.
Fait à Conakry, le 30/07/2015
Le Représentant de l’OMS
Dr Mohammed Belhocine

plus
CDI à c Date limite: 11/08/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

AVIS DE VACANCE DE POSTE RECRUTE SECRÉTAIRE DE PROGRAMME N° 4111/OMS DU 4111/07/2015

La Représentation de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) lance cet avis de vacance de poste pour le recrutement d’un (e) Secrétaire de Programme
Titre du Poste                     : Secrétaire de Programme
Numéro de poste            : N/A
Grade du Poste               : GS-4 du barème du système des Nations Unies
Lieu d’affectation         : Bureau de la Représentation, Conakry
Durée du contrat              : Trois (3) mois
Nombre de poste         : Trois (3)
Type de contrat                  : SSA
I – DESCRIPTION DE POSTE
Sous la supervision générale du Représentant et sous la supervision directe de l’Administrateur, le titulaire fournit un appui à la mise en œuvre des activités de Réponse Ebola de l’OMS en Guinée notamment dans le volet relatif à la gestion administrative, sur les aspects suivants:
1.    Assurer le Secrétariat et l’appui administratif pour le Chef d’équipe et son bureau:
–    Assurer le secrétariat du Chef d’équipe : gestion des rendez-vous, réception des visiteurs, appels téléphoniques ; gestion du courrier, archivage des documents administratifs ;
–    Rédaction de mémorandums et autres documents administratifs ;
–    Assurer le suivi et la signature des mémorandums de façon régulière.
2.    Assurer la gestion administrative du personnel déployé dans le cadre de la Réponse Ebola:
–    Réserver les hôtels pour les nouveaux arrivants et faire le lien avec HQ et AFRO pour les formalités administratives;
–    Préparer le calendrier des chauffeurs pour récupérer les nouveaux arrivants à l’aéroport;
–    Assurer la régularisation des nouveaux arrivants internationaux auprès de l’immigration guinéenne.
3.    En lien avec le Chargé du suivi du personnel:
–    Accueillir les nouveaux arrivants et distribuer les documents administratifs les formulaires administratifs ;
–    Aider à l’organisation des différents briefings des nouveaux arrivants.
4.    Assurer la gestion des déplacements du personnel déployé dans le cadre de la Réponse Ebola :
–    Préparer et faire signer les ordres de mission;
–    Préparer le planning des déplacements.
5.    Exécuter toute autre tâche confiée par le Chef d’équipe ou un membre de son bureau en charge de la Réponse hpw Ebola.
II – QUALIFICATIONS, EXPERIENCES & AUTRES
Qualifications : Fin d’études secondaires ou équivalente formation technique ou commerciale.
La formation dans le domaine du secrétariat ou dans un domaine administratif est  souhaitable.
Expérience : 5 à 7 ans d’expérience pertinente.
Expérience dans des postes de soutien administratif  ou à une autre Agence du SNU est un atout.  Expérience basé sur Oracle ou d’autres systèmes d’ERP est aussi un atout.
Autres : Bonne connaissance de MS Office ou d’autres logiciels et matériel de bureautique usuels. Une formation aux systèmes basés sur Oracle, GSM ou d’autres ERP serait un atout.
Connaissances et Compétences :
A)    Aptitude à planifier, organiser, coordonner et mettre en œuvre des activités de plusieurs sources, à exprimer ses idées clairement et avec précision, oralement et par écrit, à concevoir et exécuter des travaux avec peu de supervision ; à établir et maintenir de bonnes relations de travail avec les gens de différentes nationalités et cultures.
B)    Le travail nécessite un maintien des connaissances sur les changements dans les procédures opérationnelles. Le titulaire doit aussi avoir des compétences informatiques et du système global de gestion (GSM). La connaissance des règles, règlements, procédures et pratiques de l’OMS, ainsi qu’une capacité approuvée à rédiger et éditer sont des atouts.
Langue : Bonne connaissance du français, avec la capacité à pouvoir travailler en Anglais.
Constitution de dossiers :
Les dossiers de candidature seront adressés à  Monsieur le Représentant de l’OMS, sous pli fermé, avec la mention « Avis de vacance de poste N° 4111/OMS » et comprendront :
a.    Une lettre de demande d’emploi ;
b.    Une Curriculum vitae ne dépassant pas trois pages
c.    Les copies des diplômes et certificats de travail des précédents employeurs.
La date limite de dépôt des candidatures au service du courrier, est fixée au 11 aout 2015 à 16h 30 au Bureau de l’OMS à la Camayenne, Corniche Nord.
Pour des raisons pratiques, seuls les candidats dont les dossiers sont retenus seront contactés.
Fait à Conakry, le 30 juillet 2015
Le Representant de l’OMS
Dr Mohammed Belhocine

plus
CDI à Conakry Date limite: 15/08/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

MANUTENTION GUINEENNE RECRUTE RESPONSABLE ADMINISTRATIVE ATELIER

RECRUTE RESPONSABLE ADMINISTRATIVE ATELIER
La société MANUTENTION GUINEENNE représentant exclusif de la marque « CATERPILLAR » en Guinée assurant la vente des matériels de travaux publics, les engins miniers, manutention et groupes électrogènes et le service après-vente.
Nature du Contrat : CDD (02 ans)
Profils de candidats recherchés:
•    Responsable  Administratif Atelier
Description du poste :
–    Gérer et superviser  l’équipe administrative de l’atelier
–    Etre garant des résultats  de son équipe
–    Suivre les encours atelier
–    Contrôler les données saisies
–    Former son équipe et identifier les besoins de formation complémentaire
–    Organiser les réunions hebdomadaires de suivi
–    En relation avec son chef d’atelier et les chefs  d’équipes, il fait établir les devis  fournisseurs  et assure le suivi de la facture
–    Respecter ses chefs hiérarchiques
Compétences:
–    Posséder une vision globale des exigences métiers (Compétences techniques)
–    Posséder une vision globale du fonctionnement d’un atelier
–    Assurer le reporting  des activités  ateliers
–    Proposer l’amélioration continue des Process administratif  atelier
–    Appliquer les règles  de gestion du personnel (Règlement  intérieur) en relation avec la  direction technique
–    Veiller au respecter des règles de sécurité et de qualité
–    Capacité à gérer les  priorités  et les urgences
–    Capacité à transmettre et à faire transmettre (tutorat) le savoir et l’expertise
Dimensions Comportementales
–    Organisation/Coordination
–    Transmission
–    Synthèse
–    Methode
–    Adaptabilité
–    Travail en équipe
–    Disponibilité
–    Rigueur
Formation :
–    BAC+3 (Gestion, Administration…)
–    L’anglais est un atout.
Adressez votre CV et votre lettre de motivation avant le 15 Août 2015 à l’adresse tevi@manuguinee.com ou déposez directement votre dossier de candidature auprès du secrétariat de la MANUTENTION GUINEENNE.

plus
CDI à Conakry Date limite: 10/08/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

INTERNEWS RECRUTE IT SUPPORT/NETWORK TECHNICIAN

Poste :     IT SUPPORT/Network technician
    Date limite du dépôt des candidatures : le 10 août 2015.
Soumettre les candidatures ( CV et lettre de motivation) à l’adresse suivante :
internews.conakry@gmail.com
I.    CONTEXTE
Dans le cadre de la mise en œuvre de son projet : L’information sauve des vies : Éruption d’Ebola en Guinée  (financement : USAID-Office of US Foreign Disaster Assistance), Internews est à la recherche d’un technicien de réseau.
Internews produit une émission radiophonique quotidienne et un bulletin électronique d’information sur Ebola intitulés Ebola Chrono.
Notre projet cherche à contribuer à ce que les médias locaux, les médias sociaux et les nouveaux médias jouent un rôle vital dans l’impact et la portée de la diffusion des messages touchant les questions de santé. Nos efforts ne se limitent pas à la production et la diffusion de messages d’intérêt public. Ils contribuent aussi à la coordination, l’harmonisation et la dissémination d’une large gamme de produits à travers des médias variés, dans des formats multiples et en plusieurs langues locales. Ils sont alimentés par l’apport de la Coordination nationale de lutte contre la maladie à virus Ebola (CNLE) et des divers intervenants du monde de la santé et comportent des mécanismes de rétroaction du public. Finalement, le projet permet la diffusion à grande échelle et cohérente d’une information exacte, pertinente et utile tout en offrant des canaux de communication interactifs  favorisant la participation des  communautés affectées entre elles et avec ceux qui cherchent à les aider.
II.    FONCTION GÉNÉRALE
La fonction essentielle du technicien de réseau sera de soutenir le fonctionnement du réseau informatique interne. Cela comprend l’installation, la configuration, la maintenance et l’optimisation de tous les liens réseaux, les logiciels et des liens de communication. Le technicien devra également diagnostiquer, résoudre et documenter les problèmes rencontrés (matériels ou logiciels) en temps opportun et précis. Assurer la maintenance préventive des équipements informatiques.
III.    RÔLE ET RESPONSABILITÉS DU TECHNICIEN DE RÉSEAU
    Assurer le suivi et le respect des politiques informatiques d’INTERNEWS.
Installer et configurer le matériel informatique, des logiciels, systèmes d’exploitation, réseaux (share drive), imprimantes et scanners.
Assurer le suivi de l’exploitation et assistance aux utilisateurs.
IV.    QUALIFICATION
BAC + 3 ou plus en informatique avec orientation en Administration système et réseaux informatiques.
Au moins 1 ans d’expérience dans un rôle similaire.
Expérience dans le support aux utilisateurs.
Administration MS Windows Server.
Administration réseau (TCP/IP, DNS, DHCP, VLAN, FTP, etc.).

plus