CDD à Conakry Date limite: 05/10/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

Avis de vacance de poste Externe WFP/SC/061/09/2015

Avis de vacance de poste Externe WFP/SC/061/09/2015
La Représentation du Programme Alimentaire Mondial (PAM) en Guinée a le plaisir de publier
cet avis de vacance de poste dans le cadre de la gestion de son opération en Guinée.
                     Les candidatures féminines sont vivement encouragées
Titre du Poste :    Assistant (e )  Administratif ( ve)/ICT
Lieu d’affectation :    CONAKRY
Section/Unit/Project:    ICT
Type de contrat / Grade :     Service Contract (SC) /  L-5
Durée du Contrat    Six (6) mois renouvelable
Date  de publication    22 Septembre 2015
Date limite de dépôt de candidatures    05 Octobre 2015 à 0h :00
Détails pour la soumission des dossiers    Conformément aux politiques en vigueur au sein des Nations Unies, les candidatures féminines sont vivement encouragées
Veuillez spécifier sur l’enveloppe le numéro de l’avis de vacance du poste. Les dossiers de candidatures comprendront, une demande manuscrite, un curriculum détaillé, une copie certifiée conforme des diplômes ou certificat.  Ils seront adressés sous plis fermés à Madame la Représentante du Programme Alimentaire Mondial, Conakry,  Cameroune corniche nord, Commune de Dixinn  BP 5669  Tél. +(224) 631 40 76 51  Fax (+874) 762 873 025/382 Email : conakry.hrrecruitment@wfp.org
Pour les candidats qui résident à Nzérékoré, Kankan, Gueckedou, Labé et Boké. Les plis doivent être adressés  à Madame la Représentante du Programme Alimentaire Mondial  S/C Sous bureau du PAM à N’Nzérékoré, Kankan, Gueckedou, Boké et Labé.
                                                            Tâches générales:
  Sous la Supervision du chef de l’unité de ICT, l’assistant administratif ( ve )  devra exécuter les
   tâches ci-après:
Collecter et diffuser l’information y compris la dissémination pour appuyer la production de documents
et rapports standards pour l’unité; afin de rendre possible la prise de décision et la gestion
correcte des ressources;
Gérer et entretenir les registres écrit et électroniques à l’intérieur du domaine de responsabilité
 conformément aux procédures élaborées, pour assurer un accès rapide et facile à l’information;
Assurer la recherche et effectuer des analyses d’information de base, pour contribuer à la
fourniture d’informations précises et une gestion efficace des ressources ;
Apporter des initiatives aux méthodes et pratiques de routine à son propre lieu de travail, pour appuyer l’amélioration continue des services fournis ;
Etre hpw un contact de premier ordre pour les requêtes internes, pour faciliter une résolution efficiente
et complète des problèmes quotidiens ;
Planifier et réaliser les opérations d’inventaires dans les wareshouses, FLBs, MLBs, sous bureaux
et bureau pays ;
Assurer le suivi et le traitement des factures externes et internes, pour du Programme
Alimentaire Mondial ;
Gérer les missions internes et externes du staff de l’unité ICT
Elaborer des budgets prévisionnels des charges courantes sur le court et moyen terme
Enregistrer les différentes requêtes provenant d’autres unités ou sous-bureaux et s’assurer
de leur prise en charge effective;
Réceptionner, contrôler et étiqueter les équipements et matériels ICT ;
Organiser et gérer le transfert de matériels partout où le besoin se manifeste ;
Suivre l’assignation des équipements et matériels ICT aux staffs conformément aux
procédures de l’institution ;
Gestion et mise à jour de la flotte téléphonique ;
Passer les différentes écritures d’achat et de tracking des matériels ICT dans le
systèmes GEMS2 WINGS2
Exécuter toutes autres tâches connexes assignées par le superviseur.
Qualifications: Diplôme d’études universitaires dans le domaine des finances et comptabilité,
        procurement,  Marketing, Audit & Administration des affaires complété par une formation supplémentaire
         en informatique ou un domaine similaire.
Expérience : Au moins cinq (5) années d’expériences professionnelles dans le domaine de
       l’Administration la comptabilité, des finances et, expérience acquise dans le contexte d’urgence est un atout.
.  Langue : Maitrise du français aussi bien parlé qu’écrit, la connaissance de l’anglais serait un atout.
 Autres : Maitrise de l’outil informatique (word, Excel, PowerPoint, Internet),
Aptitude à gérer un gros volume de travail avec rapidité et précision en tenant compte des contraintes de
temps. Aptitude à travailler efficacement avec des personnes de nationalités et de cultures différentes,
en faisant preuve de tact et de courtoisie. Aptitude à identifier et résoudre les problèmes opérationnels.
 Compétences souhaitées : Excellente connaissance d’organisation et planification de son travail
de routine. Répondre rapidement aux demandes. Souhaite recevoir des commentaires dans son travail.
             Seul(e)s les candidat(e)s retenu(e)s seront convoqué(e)s

plus
CDD à Boké, Forecariah, Labé, Kankan, N’zérékoré, Gueckedou Date limite: 05/10/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

AVIS DE VACANCE DE POSTE EXTERNE MONITORING ASSISTANT (E) – 6 POSTES WFP/SC/063/09/2015

La Représentation du Programme Alimentaire Mondial (PAM) en Guinée a le plaisir de publier cet avis de vacance de poste dans le cadre de la gestion de son opération en Guinée.
Titre du Poste :    Monitoring Assistant (e)  – 6 postes
Lieu d’affectation :    Boké, Forecariah, Labé, Kankan, N’zérékoré, Gueckedou
Section/Unit/Projet :    Monitoring & Evaluation (M&E)
Type de contrat / Grade :    Contrat de Service (SC) / L5
Durée du Contrat :    Six (6) mois renouvelable
Date  de publication :    22/09/2015
Date limite de dépôt de candidatures :    05/10/2015
Details pour la soumission des dossiers    Conformément aux politiques en vigueur au sein des
Nations Unies, les candidatures féminines sont vivement
encouragées.
Veuillez spécifier sur l’enveloppe le numéro de l’avis de vacance du poste. Les dossiers de candidatures comprendront, une demande manuscrite, un curriculum détaillé, une copie certifiée conforme des diplômes ou certificat.  Ils seront adressés sous plis fermés à Madame la Représentante du Programme Alimentaire Mondial, Conakry, Cameroune corniche nord, Commune de Dixinn  BP 5669  Tél. +(224) 631 40 76 51  Fax (+874) 762 873 025/382 Email : conakry.hrrecruitment@wfp.org
Pour les candidats qui résident à Nzérékoré, Kankan, Gueckedou, Labé et Boké. Les plis doivent être adressés  à Madame la Représentante du Programme Alimentaire Mondial  S/C Sous bureau du PAM à N’Zerekoré, Kankan, Gueckedou, Boké et Labé.
Sous la supervision directe du chef de sous bureau et la supervision générale de la chargée du Suivi et évaluation de projet L’assistant (e) de suivi sera responsable des taches suivantes :
•    Vérifier les mouvements et distributions des vivres et non-vivres, assurer le suivi de la quantité distribuée et de la qualité des opérations du PAM dans la zone du sous-bureau ;
•    Recueillir des données sur l’assistance du PAM, en collaboration avec les Fields Aid Monitors et les partenaires coopérant, effectuer des analyses des données et préparer des rapports pour la revue des projets ;
•    Saisir le rapport de distribution de vivres validés par le chef de Sous Bureau dans COMPAS et assurer le bon fonctionnement du module des distributions en COMPAS;
•    Concevoir un système de traitement de données adapté, utilisant des logiciels standard, pour traiter les données qui seront collectées ;
•    Participer à l’exercice de l’enquête sur le terrain, hpw assister dans la conception des questionnaires et dans leur conversion/importation dans le système d’information de la sécurité alimentaire de l’analyse de la vulnérabilité ;
•    Fournir l’assistance dans le formatage des données, la saisie des informations avec les logiciels statistiques et dans la présentation des résultats ;
•    Assurer un suivi régulier de la fonctionnalité des bases de données des activités du PAM en Guinée ;
•    Sur la base de l’analyse des données de suivi, préparer des rapports de suivi mensuels des activités du PAM et suggérer des améliorations des activités dans la zone respective pour la mise en œuvre efficace de l’assistance du PAM ;
•    Assurer la formation des partenaires sur les pratiques opérationnelles, les outils et méthodes du suivi du PAM afin de les aider à indépendamment suivre leurs activités dans la zone de couverture ;
•    Exécuter toutes autres taches connexes assignées par la hiérarchie.
Qualifications : Etre titulaire d’un Diplôme Universitaire en Sciences Sociales, Informatique, Statistiques, Economie ou Etudes de Développement
Expérience: Avoir au moins deux (2) ans d’expérience dans le domaine du suivi des projets, Avoir une expérience dans le traitement et la présentation des données statistiques d’enquêtes en utilisant des systèmes informatiques et des logiciels associés, la conception et l’administration des bases de données ou d’autres domaines similaires.
Langue : Maitrise du Français aussi bien parle qu’écrit, La connaissance de l’Anglais sera un atout.
Autres : Capacité à extraire, interpréter, analyser les données et a résoudre les problèmes opérationnels ; Aptitude à utiliser un ordinateur, à gérer un gros volume de travail avec rapidité et précision en tenant compte des contraintes de temps. Capacité à extraire, interpréter, analyser les données et a résoudre les problèmes opérationnels Aptitude à travailler efficacement avec des personnes de nationalités et de cultures différentes, en faisant preuve de tact et de courtoisie.
Compétences souhaitées : Connaissance des politiques, règles et procedures du PAM ; avoir une expertise en logiciels d’analyse statistique (SPSS, Excel, EPI Data, Access etc.) et maitrise de l’outil informatique (Word, Excel, Internet, Logiciels comptables).
La connaissance d’autres logiciels du PAM, connaissance des règlements financiers de la FAO/PAM,
Seul(e)s les candidat(e)s retenu(e)s seront convoqué(e)s

plus
CDI à Conakry Date limite: 07/10/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

Ministère de la Santé et de l’hygiène publique: APPEL A CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT D’UN COORDONNATEUR NATIONAL

Date début : 23/09/2015                                                                                                          Date limite : 07/10/2015
1.    Le Gouvernement de la République de Guinée a obtenu, un don et un crédit de la Banque Mondiale (IDA) pour financer le Projet d’Amélioration des Services de Santé Primaires (PASSP).  Il est prévu qu’une partie de ce montant soit utilisé pour le recrutement d’un Coordonnateur National du Projet. Il est aussi important de signaler que le Ministère de la Santé souhaite utiliser ce projet pour encourager l’approche sectorielle, à ce titre le coordinateur aura à gérer d’autres fonds. Un logiciel multi sites et multi bailleurs sera mis à la disposition du projet. A ce stade, la coordination du projet d’appui aux laboratoires sera aussi gérée par le coordinateur du projet.
2.    MISSIONS ET PRINCIPALES TACHES
Le  Coordonnateur National (CN) du Projet d’Amélioration des Services de Santé Primaires (PASSP) est responsable de la bonne marche du Projet tant sur le plan technique que financier et administratif vis à vis  du Gouvernement de la République de Guinée et de tous les bailleurs finançant le projet. Il a la responsabilité de coordonner stratégiquement les activités du projet et de s’assurer que le projet est correctement réalisé en termes de qualité, délais et coûts. Il est responsable de l’atteinte des objectifs à court et moyen termes du projet tels que stipulés dans les documents officiels  de Projet (Banque mondiale et AFD) Le CN rend compte de sa gestion au Comité de Pilotage (CP) qui lui délègue ses pouvoirs en matière de gestion opérationnelle.
Le Coordonnateur National assure le secrétariat technique du Comité de pilotage du PASSP.  Plus particulièrement, le Coordonnateur  National est chargé de :
2.1    En administration générale 
–    Préparer et soumettre au Comité de Pilotage les Plans de Travail et Budgets Annuels (PTBA) du Projet;
–    Manager et coordonner la mise en œuvre du projet ;
–    Suivre les plans de travail mensuels avec l’équipe du projet;
–    Superviser et coordonner le travail avec les différentes directions du Ministère de la Santé et des partenaires et veiller à ce que leurs activités se déroulent comme prévu ;
–    Assurer la gestion quotidienne du projet en accord avec le manuel de procédures du projet;
–    Collaborer avec les institutions nationales et internationales, bailleurs de fonds y compris, pouvant aider à la réalisation des objectifs du Projet ;
–    Assurer la bonne exécution du programme selon les procédures convenues, y compris la conformité à l’Accord de Financement, au Manuel d’Exécution; au Manuel de Procédures de gestion Administratives, Comptables et Financières  avec une attention très particulière au  suivi des activités de passation de marchés ;
–    Assurer la communication avec d’autres unités d’exécution concernées ;
–    Contribuer activement à l’atteinte des résultats et indicateurs.
2.2    En gestion financière
–    Préparer à temps, avant chaque exercice annuel et soumettre au Ministère de la Santé, à l’AFD et à la Banque mondiale, les Programmes de Travail et Budgets Annuels (PTBA) prévisionnels ; puis à chaque cycle donné, préparer les états financiers annuels du Projet ainsi que les rapports d’activités trimestriels, semestriels et annuels ;
–    Co-signer les chèques tirés sur les comptes bancaires qui ont été préparés par le Responsable Administratif et Financer (RAF) ;
2.3    En acquisitions de biens et services
–    Veiller au respect strict des procédures de passation des marchés du Projet pour l’acquisition de biens et services requis ;
–    Approuver les bons de commande de biens et de service;
–    Superviser  les Passations de marchés de biens et services.
2.4    Gestion technique
–    Examiner, évaluer et proposer à l’approbation du Ministère de la Santé les activités soumises par les structures bénéficiaires afin de s’assurer que ceux-ci répondent parfaitement aux critères d’éligibilités définis ;
–    Veiller au respect du cahier de charges des prestataires  engagés dans les contrats avec le projet et au  respect des engagements des bénéficiaires ;
–    Veiller à la planification à temps, la mise en œuvre diligente et la justification sans retard des moyens financiers qui seront mis à la disposition des structures partenaires d’exécution du Projet.
2.5    Administration du personnel
–    Veiller à l’application des règlements énoncés dans les décrets, arrêtés, manuels, directives, circulaires et mémoires relatifs à la gestion du personnel contractuel placé sous sa responsabilité ;
–    Veiller à la tenue des registres obligatoires en matière de gestion du personnel.
2.6    Gestion du patrimoine du Projet
–    Veiller  à la bonne utilisation des biens acquis dans le cadre de l’exécution du projet ;
–    Faire prendre toute mesure permettant de localiser et d’identifier les équipements acquis sur les fonds  du projet ainsi que leur bonne et efficiente utilisation.
2.7    Rapports
–    Veiller à la production régulière des  rapports techniques et financiers selon les directives du Manuel d’Exécution et du Manuel de Procédures de Gestion Administrative, Comptable, Financière et Passation des Marchés ;
–    Contrôler et approuver les rapports financiers avant leur soumission aux autorités concernées et à la Banque mondiale ;
2.8    Suivi et contrôle
–    Superviser toutes les activités de contrôle et de suivi menées au sein du  projet ;
–    Faciliter le travail des organes d’appui et de contrôle-qualité extérieurs au Projet : Inspection des Ministères pour la gestion des fonds publics, Inspection du Travail, auditeurs indépendants recrutés pour conduire l’audit des états financiers, missions de revue semestrielle, etc.
–    Coordonner la préparation des missions conjointes de supervision du bailleur de fonds et du gouvernement et en faciliter le déroulement.
3.     ATTRIBUTIONS
–    Animer et encadrer l’équipe de l’Unité de Coordination du Projet (UCP) ;
–    Assurer le respect des procédures prévues par le manuel d’exécution et de gestion administrative financière, comptable et passation des marchés ;
–    Suivre et analyser les indicateurs de progression et de résultats,
–    Assurer la liaison avec les autres projets similaires, le bailleur de fonds du Projet  y compris le secteur privé ;
–    Soumettre un plan de travail et budget (PTBA) annuel pour approbation par le Comité de pilotage (CP) ;
–    Travailler sous l’orientation du CP et en étroite collaboration avec les autres parties prenantes du projet.
–    Rendre compte périodiquement aux parties concernées selon les fréquences prévues par le Manuel d’Exécution et le Manuel de Procédures.
4.    QUALIFICATIONS ET EXPÉRIENCES REQUISES
Le Coordonnateur National doit avoir confirmé avec au moins 5 ans d’expérience en matière de gestion et coordination de Projets de développement financés par les bailleurs de fonds principalement  la Banque mondiale
4.1 Qualifications 
–    Diplôme universitaire niveau master minimum (BAC + 5 ans) ou diplôme équivalent dans le domaine du Développement  sanitaire
–    Maîtrise parfaite du Français (parler et écrit). La  maîtrise de l’anglais est un atout.
4.2 Expérience spécifique 
–    Avoir une expérience d’au moins 5 ans dans un projet cofinancé par la Banque Mondiale principalement et accessoirement les projets financés par les bailleurs (Union européenne (UE), Banque africaine de développement (BAD), AFD etc.
5.    ÉVALUATION ANNUELLE ET  CRITÈRES DE PERFORMANCE
Les performances du Coordonnateur National du projet seront évaluées annuellement par le Ministère de la Santé sur la base d’un contrat de performance établi conjointement avec indication des résultats fixés.  Les résultats de l’évaluation seront partagés avec le Gouvernement et la Banque Mondiale.  Une évaluation de la performance du Coordonnateur National sera faite les six (6) premiers mois et jointe au rapport semestriel du projet, par la suite les évaluations se feront annuellement et serviront de base au renouvellement du contrat.
6.    DUREE DE LA MISSION
La durée des prestations du Coordonnateur National sera d’une durée maximale égale à la durée du projet. Le contrat y relatif sera établi sur la base de la performance et sera à ce titre reconduit annuellement sur la base des résultats d’évaluation des performances.
7.    METHODE DE SELECTION ET CONDITIONS  D’EMPLOI  
Le Coordonnateur National sera sélectionné suivant la méthode de sélection de consultants individuels conformément aux Directives de la Banque Mondiale pour la Sélection et l’Emploi de Consultants, (Section V édition Janvier 2011 révisé Juillet 2014).
La sélection se fera en deux étapes, une étape d’étude de dossier qui évaluera la formation académique et les expériences à l’issue de laquelle une liste courte des candidats qui remplissent les critères sera élaborée et une étape d’interview qui évaluera les connaissances techniques, professionnelles ainsi que les qualités personnelles des candidats. Le choix final qui portera sur l’un des candidats retenus à l’étape précédente se fera sur la base des résultats de l’interview/test.
Les conditions d’emploi feront l’objet d’un contrat à négocier avec l’administration en charge du projet.  Il reste entendu que le recrutement de candidat fonctionnaire doit satisfaire aux dispositions ci-après de   la clause 1.13 (d) des Directives, Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale    version janvier 2011 : les représentants du gouvernement et les fonctionnaires peuvent être engagés pour des marchés portant sur des services de conseil, à titre individuel ou en tant que membres de l’équipe d’un bureau de consultants, uniquement (i) s’ils sont en congé sans solde ; (ii) s’ils ne sont pas engagés par l’organisme pour lequel ils travaillaient immédiatement avant leur départ en congé et (iii) si leur emploi ne donne pas lieu à un conflit d’intérêts (voir paragraphe 1.9 des Directives)
8.    DEPOT DES CANDIDATURES
Le dossier de candidature devra comporter une lettre de motivation, un curriculum vitae, les copies légalisées des diplômes par les autorités compétentes (tribunal ou service de scolarité de l’Institution ayant délivré le diplôme) ; les attestations de travail et les coordonnées de son employeur (ou ses anciens employeurs). Le dossier de candidatures doit porter la mention recrutement d’un Coordonnateur National et déposé sous plis fermés, au Siège de la Coordination Nationale de Lutte Contre la Maladie à Virus Ebola, sise à la Cité Chemin de Fer, Immeuble Pita, Commune de Kaloum, au plus tard le 7 octobre 2015 à 12 h  30 mn.

plus
STAGE à Conakry Date limite: 17/10/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

Djadja Technology recrute des Stagiaires en Développement Web/Mobile

Dans le cadre de ses activités, Djadja Technology recrute des stagiaires pour un stage de perfectionnement dans le domaine de l’Informatique pour des étudiants ou diplômés en MIAGE ou en GENIE LOGICIEL, précisément dans le développement d’application.
Ce stage de perfectionnement sera axé sur  des langages de programmation Web/Mobile tels que:
–        HTML5 & CSS3
–        PHP & MySQL
–        ASP
–        JSP (Java Server Page)
–        JQuery Mobile
–        JAVA (Android Studio)
Postulez en envoyant une Photo, une lettre de Motivation et un Curriculum Vitae, adressé au Directeur Général de DjaDja Technology. gueu.pacome@djadjatechnology.com
Contact: 631 094 294 / 664 197 995 / 657 729 307

plus
CDI à Conakry Date limite: 07/10/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

APPEL A CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT D’UN COORDONNATEUR NATIONAL

Projet d’Amélioration des Services de Santé Primaires
(PASSP)
APPEL A CANDIDATURE POUR LE RECRUTEMENT D’UN COORDONNATEUR NATIONAL
Date début : 23/09/2015 – Date limite : 07/10/2015
Le Gouvernement de la République de Guinée a obtenu, un don et un crédit de la Banque Mondiale (IDA) pour financer le Projet d’Amélioration des Services de Santé Primaires (PASSP).  Il est prévu qu’une partie de ce montant soit utilisé pour le recrutement d’unCoordonnateur National du Projet. Il est aussi important de signaler que le Ministère de la Santé souhaite utiliser ce projet pour encourager l’approche sectorielle, à ce titre le coordinateur aura à gérer d’autres fonds. Un logiciel multi sites et multi bailleurs sera mis à la disposition du projet. A ce stade, la coordination du projet d’appui aux laboratoires sera aussi gérée par le coordinateur du projet.
MISSIONS ET PRINCIPALES TACHES
Le  Coordonnateur National (CN) du Projet d’Amélioration des Services de Santé Primaires (PASSP) est responsable de la bonne marche du Projet tant sur le plan technique que financier et administratif vis à vis  du Gouvernement de la République de Guinée et de tous les bailleurs finançant le projet. Il a la responsabilité de coordonner stratégiquement les activités du projet et de s’assurer que le projet est correctement réalisé en termes de qualité, délais et coûts. Il est responsable de l’atteinte des objectifs à court et moyen termes du projet tels que stipulés dans les documents officiels  de Projet (Banque mondiale et AFD) Le CN rend compte de sa gestion au Comité de Pilotage (CP) qui lui délègue ses pouvoirs en matière de gestion opérationnelle.
Le Coordonnateur National assure le secrétariat technique du Comité de pilotage du PASSP.  Plus particulièrement, le Coordonnateur  National est chargé de :
En administration générale 
Préparer et soumettre au Comité de Pilotage les Plans de Travail et Budgets Annuels (PTBA) du Projet;
Manager et coordonner la mise en œuvre du projet ;
Suivre les plans de travail mensuels avec l’équipe du projet;
Superviser et coordonner le travail avec les différentes directions du Ministère de la Santé et des partenaires et veiller à ce que leurs activités se déroulent comme prévu ;
Assurer la gestion quotidienne du projet en accord avec le manuel de procédures du projet;
Collaborer avec les institutions nationales et internationales, bailleurs de fonds y compris, pouvant aider à la réalisation des objectifs du Projet ;
Assurer la bonne exécution du programme selon les procédures convenues, y compris la conformité à l’Accord de Financement, au Manuel d’Exécution; au Manuel de Procédures de gestion Administratives, Comptables et Financières  avec une attention très particulière au  suivi des activités de passation de marchés ;
Assurer la communication avec d’autres unités d’exécution concernées ;
Contribuer activement à l’atteinte des résultats et indicateurs.
En gestion financière
Préparer à temps, avant chaque exercice annuel et soumettre au Ministère de la Santé, à l’AFD et à la Banque mondiale, les Programmes de Travail et Budgets Annuels (PTBA) prévisionnels ; puis à chaque cycle donné, préparer les états financiers annuels du Projet ainsi que les rapports d’activités trimestriels, semestriels et annuels ;
Co-signer les chèques tirés sur les comptes bancaires qui ont été préparés par le Responsable Administratif et Financer (RAF) ;
En acquisitions de biens et services
Veiller au respect strict des procédures de passation des marchés du Projet pour l’acquisition de biens et services requis ;
Approuver les bons de commande de biens et de service;
Superviser  les Passations de marchés de biens et services.
Gestion technique
Examiner, évaluer et proposer à l’approbation du Ministère de la Santé les activités soumises par les structures bénéficiaires afin de s’assurer que ceux-ci répondent parfaitement aux critères d’éligibilités définis ;
Veiller au respect du cahier de charges des prestataires  engagés dans les contrats avec le projet et au  respect des engagements des bénéficiaires ;
Veiller à la planification à temps, la mise en œuvre diligente et la justification sans retard des moyens financiers qui seront mis à la disposition des structures partenaires d’exécution du Projet.
Administration du personnel
Veiller à l’application des règlements énoncés dans les décrets, arrêtés, manuels, directives, circulaires et mémoires relatifs à la gestion du personnel contractuel placé sous sa responsabilité ;
Veiller à la tenue des registres obligatoires en matière de gestion du personnel.
Gestion du patrimoine du Projet
Veiller  à la bonne utilisation des biens acquis dans le cadre de l’exécution du projet ;
Faire prendre toute mesure permettant de localiser et d’identifier les équipements acquis sur les fonds  du projet ainsi que leur bonne et efficiente utilisation.
Rapports
Veiller à la production régulière des  rapports techniques et financiers selon les directives du Manuel d’Exécution et du Manuel de Procédures de Gestion Administrative, Comptable, Financière et Passation des Marchés ;
Contrôler et approuver les rapports financiers avant leur soumission aux autorités concernées et à la Banque mondiale ;
hpw style="color: #000000;">
Suivi et contrôle
Superviser toutes les activités de contrôle et de suivi menées au sein du  projet ;
Faciliter le travail des organes d’appui et de contrôle-qualité extérieurs au Projet : Inspection des Ministères pour la gestion des fonds publics, Inspection du Travail, auditeurs indépendants recrutés pour conduire l’audit des états financiers, missions de revue semestrielle, etc.
Coordonner la préparation des missions conjointes de supervision du bailleur de fonds et du gouvernement et en faciliter le déroulement.
 ATTRIBUTIONS
Animer et encadrer l’équipe de l’Unité de Coordination du Projet (UCP) ;
Assurer le respect des procédures prévues par le manuel d’exécution et de gestion administrative financière, comptable et passation des marchés ;
Suivre et analyser les indicateurs de progression et de résultats,
Assurer la liaison avec les autres projets similaires, le bailleur de fonds du Projet  y compris le secteur privé ;
Soumettre un plan de travail et budget (PTBA) annuel pour approbation par le Comité de pilotage (CP) ;
Travailler sous l’orientation du CP et en étroite collaboration avec les autres parties prenantes du projet.
Rendre compte périodiquement aux parties concernées selon les fréquences prévues par le Manuel d’Exécution et le Manuel de Procédures.
QUALIFICATIONS ET EXPÉRIENCES REQUISES
Le Coordonnateur National doit avoir confirmé avec au moins 5 ans d’expérience en matière de gestion et coordination de Projets de développement financés par les bailleurs de fonds principalement  la Banque mondiale
4.1 Qualifications 
Diplôme universitaire niveau master minimum (BAC + 5 ans) ou diplôme équivalent dans le domaine du Développement  sanitaire
Maîtrise parfaite du Français (parler et écrit). La  maîtrise de l’anglais est un atout.
4.2 Expérience spécifique 
Avoir une expérience d’au moins 5 ans dans un projet cofinancé par la Banque Mondiale principalement et accessoirement les projets financés par les bailleurs (Union européenne (UE), Banque africaine de développement (BAD), AFD etc.
ÉVALUATION ANNUELLE ET  CRITÈRES DE PERFORMANCE
Les performances du Coordonnateur National du projet seront évaluées annuellement par le Ministère de la Santé sur la base d’un contrat de performance établi conjointement avec indication des résultats fixés.  Les résultats de l’évaluation seront partagés avec le Gouvernement et la Banque Mondiale.  Une évaluation de la performance du Coordonnateur National sera faite les six (6) premiers mois et jointe au rapport semestriel du projet, par la suite les évaluations se feront annuellement et serviront de base au renouvellement du contrat.
DUREE DE LA MISSION
La durée des prestations du Coordonnateur National sera d’une durée maximale égale à la durée du projet. Le contrat y relatif sera établi sur la base de la performance et sera à ce titre reconduit annuellement sur la base des résultats d’évaluation des performances.
METHODE DE SELECTION ET CONDITIONS  D’EMPLOI 
Le Coordonnateur National sera sélectionné suivant la méthode de sélection de consultants individuels conformément aux Directives de la Banque Mondiale pour la Sélection et l’Emploi de Consultants, (Section V édition Janvier 2011 révisé Juillet 2014).
La sélection se fera en deux étapes, une étape d’étude de dossier qui évaluera la formation académique et les expériences à l’issue de laquelle une liste courte des candidats qui remplissent les critères sera élaborée et une étape d’interview qui évaluera les connaissances techniques, professionnelles ainsi que les qualités personnelles des candidats. Le choix final qui portera sur l’un des candidats retenus à l’étape précédente se fera sur la base des résultats de l’interview/test.
Les conditions d’emploi feront l’objet d’un contrat à négocier avec l’administration en charge du projet.  Il reste entendu que le recrutement de candidat fonctionnaire doit satisfaire aux dispositions ci-après de   la clause 1.13 (d) des Directives, Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale    version janvier 2011 : les représentants du gouvernement et les fonctionnaires peuvent être engagés pour des marchés portant sur des services de conseil, à titre individuel ou en tant que membres de l’équipe d’un bureau de consultants, uniquement (i) s’ils sont en congé sans solde ; (ii) s’ils ne sont pas engagés par l’organisme pour lequel ils travaillaient immédiatement avant leur départ en congé et (iii) si leur emploi ne donne pas lieu à un conflit d’intérêts (voir paragraphe 1.9 des Directives)
DEPOT DES CANDIDATURES
Le dossier de candidature devra comporter une lettre de motivation, un curriculum vitae, les copies légalisées des diplômes par les autorités compétentes (tribunal ou service de scolarité de l’Institution ayant délivré le diplôme) ; les attestations de travail et les coordonnées de son employeur (ou ses anciens employeurs). Le dossier de candidatures doit porter la mention recrutement d’un Coordonnateur National  et déposé sous plis fermés, au Siège de la Coordination Nationale de Lutte Contre la Maladie à Virus Ebola, sise à la Cité Chemin de Fer, Immeuble Pita, Commune de Kaloum, au plus tard le 7 octobre 2015 à 12 h  30 mn.

plus
CDI à Conakry Date limite: 30/10/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET POUR RECRUTEMENT D’UN EXPERT EN COMMUNICATION POUR LE PROJET STATE-PEACEBUILDING FUND (SPF) – FINANCEMENT DE LA BANQUE MONDIALE

Cette sollicitation de manifestation d’intérêts fait suite à l’Avis Général de Passation des Marchés du projet ci- dessus publié dans le Development Business le 23 Janvier 2013.
2. Le Gouvernement de la République de Guinée a reçu un Don de la Banque Mondiale, d’un montant additionnel de 2.045 millions USD pour financer le Projet de Gouvernance et de Responsabilité du Secteur Public (SPF) financé par l’Association Internationale pour le Développement(IDA), et se propose d’utiliser une partie des ressources de ce don pour effectuer les paiements autorisés au titre des contrats devant être acquis dans le cadre de ce projet.
L’Unité de Coordination et d’Exécution des projets (UCEP) se propose d’utiliser une partie de ces fonds pour effectuer le recrutement d’un expert en communication.
L’objectif de la mission est de proposer une stratégie et un plan d’action sur la communication externe pour informer les citoyens sur l’état des lieux de la réforme financière et administrative. L’objectif principal est de permettre aux différents bénéficiaires de fournir des informations essentielles sur l’état de la réforme et sur le budget afin d’améliorer la transparence vis-à-vis de la population, notamment la transparence budgétaire..
3.  Les Services comprennent : 
Entreprendra une étude diagnostique pour faire un état des lieux de la fonction communication externe du PREMA, et des Ministères de l’Économie et des Finances, et de la Fonction Publique afin de :
Apprécier les outils disponibles pour la communication externe et, en particulier, les outils utilisés pour la transparence budgétaire ;
Faire un diagnostic des ressources humaines au niveau des bénéficiaires sur leur capacité d’interagir avec les citoyens en répondant aux questions suivantes : quels sont les outils déjà développés pour faire de la communication externe ? Est-ce que ces outils-là sont suffisants et effectifs? Est-ce que le ministère des finances publie des informations sur le budget? Si Oui, à travers quels outils? Est-ce qu’il y a un point focal de la communication? Combien de personnes s’occupent de ce sujet-là? Quelle est la capacité du personnel chargé de la communication externe?
Mener des consultations avec les acteurs clés du projet
Développer  un plan de communication autour des reformes sur la base du diagnostic et en ligne avec la stratégie e-gouvernance de la Guinée en collaboration avec ANGEIE (en particulier s’il y a des questions liées aux nouvelles technologies). Le plan de communication inclura les éléments suivants :
Les conclusions de l’étude diagnostique ;
La situation actuelle des ressources humaines pour la communication externe ;
La stratégie pour le renforcement de la communication externe, qui inclut :
Préparer le budget, le plan annuel de travail et le chronogramme des activités, de la composante en relation avec les autorités des bénéficiaires ;
Initier les activités, obtenir les approbations, soumettre les dossiers à l’UCEP pour examen et  demandes d’avis de non objection à la Banque Mondiale ;
Assurer le suivi quotidien des activités et rendre compte au coordonnateur de l’UCEP et aux bénéficiaires ;
Assurer le suivi de la progression mensuelle SPF ;
Rédiger les rapports de suivi mensuels, trimestriels et annuels  sur le SPF ;
Participer aux réunions de l’UCEP et exécuter toutes tâches demandées par le coordonnateur et l’IDA.
4. Les candidats devront :
Etre titulaire d’un diplôme supérieur (Bac + 5 ans) en Communication et avoir :
a)    une expérience d’au moins Cinq années d’expérience en Communication.
b)    une expérience en matière de communication institutionnelle (connaissance du secteur public et de la transparence budgétaire souhaitée, expérience similaire à la présente mission avec adresses et les contacts des clients)
c)    une expérience dans le développement des media et des sites-web est un atout;
d)    une expérience dans le développement des plans de communication
e)    une expérience dans l’élaboration des cahiers de charges pour les agences de communication ;
f)    Très bonne capacité de synthèse et de rédaction.
g)    Une bonne aptitude pour travailler en équipe;
5. Les Consultant (individuels) seront sélectionnés en accord avec les procédures définies dans les Directives : Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque Mondiale de Janvier 2011. 
6. Les Consultants (individuels) intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires (Termes de Référence) au sujet des documents de référence à l’adresse mentionnée ci-dessous et aux heures suivant :   a. Du lundi au jeudi : de  9h à 16 h 00’ et  b.  Et le vendredi : de  9h à 13h.
7. Les Consultants (individuels) intéressés, possédant les compétences et l’expérience pertinentes pour la mission concernée sont invités à manifester leur intérêt à offrir leurs services en faisant parvenir un dossier comprenant au moins :
– Une lettre de motivation ;
– Un curriculum vitae détaillé ;
– Des documents justificatifs des références professionnelles présentées ;
A l’adresse mentionnée ci-dessous au plus tard le 30 Octobre 2015 à 10 h: Unité de Coordination et d’Exécution des Projets (UCEP)  Immeuble « Air France  ex Fria Base » 7ème étage Quartier Almamya, Commune de Kaloum – Conakry Courrier électronique : egtacbwb@yahoo.fr. Pour plus de précision contacter les numéros ci-après : (224) 655 6736 18 / 657 52 75 47 / 631 33 43 16.
Le Coordonnateur

plus
CDI à Conakry Date limite: 25/09/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

PNUD RECHERCHE COORDONNATRICE/COORDONNATEUR DU SECRÉTARIAT PERMANENT DU PLAN PRIORITAIRE D’APPUI À LA CONSOLIDATION DE LA PAIX EN GUINÉE

Information sur le poste
Titre du poste : Coordonnatrice/Coordonnateur du Secrétariat Permanent du Plan Prioritaire d’appui à la Consolidation de la paix en Guinée.
Localisation du poste : Conakry, République de Guinée
Supervision : Conseiller en Paix et développement
Type de contrat : FTA
Grade : NOC
2² PUBLICATION
I. Contexte organisationnel 
Après la tenue des premières élections présidentielles démocratiques de son histoire en 2010, la Guinée a renoué avec le concert des Nations. Toutefois, la perspective de l’organisation des élections présidentielles permettant de parachever une transition politique débutée en 2008 reste un point d’achoppement sociopolitique. En effet, la situation globale de la Guinée reste marquée par une très forte tension interne entre le Gouvernement, l’opposition et la société civile, consécutive au ralentissement, voire au blocage, du dialogue et aux difficultés à opérer les réformes nécessaires à l’avènement d’un véritable pluralisme politique et d’une bonne gouvernance d’une part, et au recul de la pauvreté d’autre part.
En outre, la question sécuritaire demeure une préoccupation récurrente, au regard de longues décennies de détérioration de la gouvernance au sein des forces de défenses et de sécurité. Du point de vue social, le contexte est marqué par une multiplication des sources de conflits, avec des prémisses de risque de conflit généralisé; l’existence grandissante de différentes lignes de fracture sociale au sein du pays; une menace croissante d’implosion sociale; et l’existence de frustrations nombreuses pour lesquelles les victimes demandent une prise en compte par la justice.
C’est dans ce contexte difficile que la Guinée a été admise sur l’agenda de la commission de consolidation de la paix, lui permettant ainsi de bénéficier de l’attention des partenaires en vue de la consolidation de la paix. A cet égard trois domaines d’interventions prioritaires ont été retenus dans le cadre d’une lettre d’engagement mutuelle entre le pays et ses partenaires : la réforme du secteur de la sécurité, la réconciliation nationale et l’emploi des jeunes et des femmes. La mise en œuvre des chantiers urgents dans ces trois secteurs a été traduite en actions programmatiques d’un Plan Prioritaire pour la Consolidation de la Paix en Guinée d’un budget de 18 millions de dollars dans sa première phase sur financement du fonds de Consolidation de la Paix des nations Unies. La deuxième phase du plan, d’un montant qui reste à déterminer portera sur la suite   des élections et la consolidation de l’après transition à travers le renforcement des acquis démocratiques et du processus de justice transitionnelle, ainsi que l’appui à l’accès à l’emploi pour les jeunes et les femmes.
Ce plan est le résultat d’une volonté partagée du Gouvernement Guinéen et de ses partenaires notamment les NU, de favoriser la consolidation de la paix en Guinée, dans le contexte de l’amélioration de l’environnement socio politique global indispensable à une bonne gestion et de finalisation du processus de transition, ainsi qu’à l’organisation d’élections libres dans un climat serein et apaisé. Ainsi, le plan prioritaire de Consolidation de la Paix, qui en est à sa seconde édition, vise à donner des réponses aux priorités exprimées par le Gouvernement en cohérence avec le DSRP, l’UNDAF, le Programme prioritaire minimum du Gouvernement et le plan quinquennal ainsi que les recommandations différentes concertations organisées entre les acteurs sociopolitiques et le Gouvernement Guinéen sous l’égide du Chef de l’État d’une part et entre les acteurs nationaux et les partenaires au développement d’autre part.
Par ailleurs, la maladie à virus Ebola s’est avérée être un choc sans précédent pour la Guinée frappant ses forces vives et s’attaquant au tissu social et économique. A ce titre, et compte tenu des risques potentiels pour la consolidation de la Paix, le Système des Nations Unies appuie la relance post-Ebola et appuie le Gouvernement dans la relance effective du processus de développement, le tout dans un climat apaisé.
La mise en oeuvre du second Plan Prioritaire de consolidation de la paix est coordonnée par le Secrétariat Permanent du Comité de pilotage du Plan prioritaire de consolidation en Guinée qui appuie directement les instances nationale de pilotage et de suivi du programme. Celui-ci arrivant à son terme, une réflexion stratégique devra être menée pour élaborer un prochain Plan Prioritaire.
Dans cette perspective, le Système des Nations Unies en Guinée, à travers le PNUD, recrute les services d’un(e) coordonateur(trice) national(e) Secrétariat Permanent du Comité de pilotage du Plan prioritaire de consolidation en Guinée.
II. Mission du/de la Coordonnateur (trice): 
En sa qualité de membre du bureau de la Coordinatrice Résidente en Guinée, le(a) coordonateur(trice) national(e) du Secrétariat Permanent du Comité de pilotage du Plan prioritaire de consolidation en Guinée est placé(e) sous la supervision générale de la Coordinatrice Résidente du Système des Nations Unies en Guinée et la supervision directe du Conseiller en Paix et développement. Il gère une équipe composée de d’un expert en suivi-évaluation, d’un assistant administratif et financier, d’un chargé de communication et de deux chauffeurs. Par ailleurs il bénéficie d’un appui-conseil opérationnel d‘un spécialiste en gestion de projet.
Il ou elle aura pour principales responsabilités :
•    Coordonner la mise en œuvre du Plan Prioritaire de consolidation de la paix à travers la conception de projets pertinents, et le suivi de la réalisation technique des plans de travail de l’ensemble des activités;
•    Contribuer à l’élaboration des différentes évaluations des projets et du plan prioritaire, notamment l’évaluation d’impact du premier plan prioritaire et l’évaluation de l’évaluabilité d’un prochain Plan Prioritaire pour la Consolidation de la Paix .Appuyer le plaidoyer pour la mobilisation des partenaires au développement et des partenaires nationaux au travers du programme ;
•    Mettre en place une réponse conjointe du SNU en matière de consolidation de la paix en Guinée,  tenant en compte les avantages comparatifs de chacune des entités onusiennes en Guinée;
•    Assurer au projet une capacité de mise en œuvre et de décaissement rapide et soutenu;
•    Tisser un partenariat dynamique et adapté aux différents interlocuteurs et parties prenantes du programme, et aux différents niveaux où se tisse ce partenariat ;
•    Coordonner et mettre en synergie plusieurs agences de réalisation et d’exécution du programme;
•    Fournir des analyses politiques et des conseils stratégiques au Coordonnateur Résident sur les questions de consolidation de la Paix;
•    Formuler, à l’intention du Comité de Pilotage du Plan Prioritaire de Consolidation de la Paix et de l’équipe pays du Système des Nations Unies en Guinée, des notes conceptuelles et des analyses sur la consolidation de la Paix, et l’ensemble des sujets connexes.
•    Analyser et évaluer les initiatives de promotion de la paix et de  prévention des conflits qui sont mis en œuvre par le système des Nations Unies et d’autres acteurs en Guinée tout en apportant des conseils qui favorisent les synergies ;
•    Assurer une coordination de l’ensemble des interventions du Fonds de Consolidation de la Paix afin de garantir la pertinence et la cohérence de la réponse programmatique du Fonds ;
•    Contribuer à désamorcer les situations et facteurs conflictuels, tout en reforcant simultanément les capacités de prévention des conflits et de consolidation de la paix des différents acteurs.
Dans l’exercice de ses fonctions de responsable technique et opérationnel du programme, le (la) coordonnateur (trice) du Secrétariat permanent devra assumer les principales tâches suivantes:
•    Organiser et superviser le travail de l’équipe de coordination du programme ;
•    S’assurer que les ressources du programme sont gérées selon les procédures de l’exécution directe (DEX) par les agences des Nations Unies bénéficiaires des fonds;
•    Veiller à la bonne gestion du programme, et à la qualité des résultats ;
•    Assister la Primature et le SNU dans la recherche dans la mobilisation de ressources et le partage d’expériences ;
•    Développer un réseau de partenariats autour de praticiens de la paix en Guinée ;
•    Contribuer à la réalisation des analyses sur la situation politique et socioéconomique en lien avec le Conseiller Paix et développement du Système des Nations Unies ;
•    Entreprendre, en collaboration avec les autres départements impliqués dans le programme et sous l’autorité de la Primature, toute initiative susceptible de promouvoir l’efficacité et la performance du programme ;
•    Apporter tout appui complémentaire à la bonne marche des activités de la Primature ayant un rapport direct avec les activités du programme compte tenu notamment de la mise en œuvre de la dimension transversale et multisectorielle du programme;
•    Créer et entretenir la synergie nécessaire entre le programme et l’ensemble des autres programmes et actions liées à la finalisation de la transition ;
•    Développer et assurer la synergie, la cohérence et la complémentarité entre tous les intervenants et toutes les parties prenantes du programme ;
•    Assurer la complémentarité et la cohésion du programme avec toutes les interventions en matière de consolidation de la paix et de la prévention des conflits en Guinée ;
•    Affiner les critères de choix des projets soumis au financement du programme ;
•    Identifier les lacunes critiques du Plan Prioritaire, les porter à l’attention du Comité de Pilotage, du système des Nations Unies et du Fonds de Consolidation de la Paix en vue de solutions adaptées ;
•    Contribuer à l’harmonisation et la coordination entre les procédures du Fonds de Consolidation de la Paix et celles de la Commission de Consolidation de la Paix, y compris en assurant la cohérence entre les aspects politiques et programmatiques de leur engagement commun, et en soutenant le bon fonctionnement des mécanismes de gestion entre  Conakry et  New York ;
•    Examiner les procédures de gestion existantes et les arrangements institutionnels de mise en œuvre des projets Fonds de Consolidation de la Paix en vue d’apporter des solutions d’amélioration;
•    Soutenir le fonctionnement du comité technique et apporter toute assistance nécessaire au Ministre Point focal Politique du Gouvernement Guinéen auprès de la Commission de Consolidation de la Paix/Fonds de Consolidation de la Paix;
•    Appuyer le fonctionnement du Comité de pilotage du Fonds de Consolidation de la Paix en Guinée, et veiller à la liaison avec les organisations gouvernementales et non gouvernementales et les donateurs actifs dans le domaine de la prévention des conflits et la consolidation de la paix ;
•    Identifier les opportunités de renforcement du partenariat et la mobilisation des ressources ;
•    Agir comme interface/point focal auprès des entités diverses soutenant le processus de la Commission de Consolidation de la paix en Guinée ;
•    Assister le Conseiller en paix et développement  dans la promotion des activités du programme et la gestion des relations quotidiennes du programme à la fois auprès des autorités gouvernementales (agences d’exécution et autres structures nationales), des agences du SNU, et des partenaires au développement;
•    Veiller au contrôle qualité de tous les documents du programme qui sont destinés aux autorités gouvernementales, aux partenaires techniques, à la société civile, aux partenaires au développement et au Bureau du Fonds de Consolidation de la Paix ;
•    Approuver et transmettre les comptes rendus d’activités et les rapports financiers du programme devant être adressés par le Coordinateur Résident, au Fonds de Consolidation de la Paix, aux autorités nationales et aux partenaires;
•    Superviser le travail de l’ensemble du personnel du programme en veillant à la qualité de leur performance ;
•    Assurer la promotion et le renforcement de l’appropriation nationale dans la mise en œuvre des activités et du projet en collaboration avec les responsables désignés de la Primature et des autres départements concernés;
•    Assurer la supervision des activités du programme conformément au plan de suivi, en collaboration avec les responsables de la Primature et des agences de mise en œuvre notamment au travers de missions sur le terrain ;
•    Assister les chefs d’agence impliquées dans le plan prioritaire dans la mise en œuvre et la coordination des activités du plan prioritaire portées par leur agence ;
•     Assister le Conseiller Paix et développement du Système des Nations Unies dans la gestion de ses relations avec les autres intervenants, parties prenantes et partenaires au développement, en ce qui concerne la mise en œuvre du programme.
•    Collaborer étroitement avec le Conseiller Paix et Développement pour tous les aspects stratégiques et Politiques et de capitalisation de l’expérience du programme ;
•    Réaliser toute autre tâche à la demande du Conseiller Paix et développement du Système des Nations Unies.
II. Profil recherché :
–    Formation supérieure (Bac +5 ans au minimum) dans l’une des filières suivantes : administration, droit, sciences politiques, gestion ou économie du développement, sciences sociales;
–    Expérience concrète d’au moins 10 ans  de gestion de programme complexe  dont au moins 5  dans des contextes de prévention de conflits et de consolidation de la paix;
–    Expérience en gouvernance/décentralisation/réforme institutionnelle ou gestion/ prévention des conflits ou sécurité et consolidation de la paix;
–    Capacité confirmée de gestion d’équipe et de coordination à plusieurs niveaux ;
–    Familiarité confirmée avec l’environnement d’intervention en faveur du renforcement des capacités et de la planification stratégique;
–    Connaissance du contexte et de l’environnement sociopolitique sous régional;
–    Esprit de synthèse et d’analyse ;
–    Qualités de communication, tant dans le cadre du travail d’équipe que vers l’extérieur ;
–    Expériences confirmée de travail en réseaux et avec plusieurs partenaires ;
–    Parfaite maitrise de la langue française ;
–    Bonnes connaissances en informatique de bureau (Word, Excel, PowerPoint etc.) ;
–    La connaissance de l’Organisation des Nations Unies et des ses pratiques de travail constituera un avantage ;
–    Expérience ou familiarité avec les interventions du Fonds de Consolidation de la Paix (PBF) vivement souhaitée ;
–    La connaissance du logiciel de gestion ATLAS, sera un atout considérable.
–    La connaissance préalable de l’environnement guinéen sera très appréciable.
Les Candidatures féminines sont vivement encouragées
Les candidats intéressés devront déposer leur candidature comprenant un CV, un formulaire P11 dument rempli  (à télécharger sur le site www.gn.undp.org), une lettre de motivation et les attestations et diplômes au plus tard le 25 Septembre 2015 à 16 heures à la réception du Bureau du PNUD sis à la corniche Sud du quartier Lanseboundji, Commune de Matam-Conakry.
Les dossiers de candidature devront être adressés au Directeur Pays Adjoint chargé des Opérations : Monsieur Boureima Younoussa. L’enveloppe devra comporter la mention :
Coordonnatrice/Coordonnateur du Secrétariat Permanent du Plan Prioritaire d’appui à la consolidation de la paix en Guinée

plus
CDI à Conakry Date limite: 11/10/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

AVIS D’APPEL D’OFFRE POUR LA SELECTION DE PRESTATAIRES POUR LA MAINTENANCE & LA REPARATION DES VEHICULES DE L’UNICEF

Le fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), invite les sociétés ayant des compétences et expériences confirmées, à soumettre une proposition pour un service de maintenance et réparation des véhicules de l’UNICEF. Le contrat sera établi sous forme d’un Arrangement à long Terme (LTA : Long Terme Agrément).
Les documents qui suivent vous permettront de préparer votre proposition : à télécharger sur le site www.societeguinee.com ou faire la demande par mail supplyguinee@unicef.org
    Instructions aux Soumissionnaire (Annexe I)
Conditions générales du contrat (Annexe II)
Termes de référence du contrat (Annexe III)
Proposition Technique et Opérationnelle(IV)
Proposition financière (Annexe V)
L’acte d’engagement (Annexe VI)
Le dossier administratif et fiscal
Votre offre comprendra une proposition technique et une proposition financière. Les deux Propositions seront préparées en double exemplaire (dont 1 « original » et 1 « copie hpw ») et placées sous plis scellés distincts. L’offre technique et l’offre financière seront remises dans des enveloppes intérieures séparées indiquant le nom et l’adresse de votre Société et portant respectivement la mention « offre technique » et la mention « offre financière ». Deux autres enveloppes contiendront respectivement le dossier administratif et fiscal et l’Acte d’engagement. Ces quatre plis seront enfermés dans une enveloppe extérieure.
Les offres seront scellées avec mention suivante,
Bureau UNICEF
BP 222, Corniche Coleah, Conakry
A l’attention du Service « Supply »
MAINTENANCE & LA REPARATION DES VEHICULES
LRPS-2015-9121243
Les offres doivent être déposées à l’adresse indiquée ci-dessus au plus tard le vendredi 11 Octobre 2015, à 11.00 Heure locale. Toutes les offres reçues après la date et heures indiquées ou envoyées à toute adresse, seront rejetées.
Philippe Ankani
Chef des Opérations
UNICEF CONAKRY

plus
CDD à Conakry Date limite: 03/10/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

RECRUTE QUATRE (04) ADMINISTRATEURS CHARGES DE LA COMMUNICATION POUR LE DEVELOPPEMENT

Grade                 : NO-B
Lieu d’affectation         : CONAKRY/KANKAN/NZEREKORE
Type de contrat             : DUREE DETERMINEE
Durée                 : UN (01) AN
Avis de Vacance n°         : VA/2015/NO/011
Date de clôture de la publication     : 3 OCTOBRE 2015
1. But du poste :
Sous la supervision directe du Chef de la Section Communication pour le Développement pour le poste au niveau central, la supervision directe du Chef du Bureau de Zone et l’étroite coordination technique du Chef de la Communication pour le Développement pour les postes des Bureaux de Zone Ouest, Sud et Est, l’Administrateur Communication pour le Développement est responsable du support technique et l’assistance dans la conception, la formulation, la gestion, l’exécution, le suivi et l’évaluation de la stratégie de communication de la section C4D (Communication pour le développement) dans le cadre du programme de coopération Guinée/UNICEF. Cette composante C4D est axée le changement de comportement, la stratégie de mobilisation sociale et l’engagement communautaire.
Le détail des responsabilités et compétences requises pour cet avis de recrutement est disponible sur le site Facebook de l’UNICEF Guinée : http://facebook.com/unicefguinee, Le site reliefweb.int; le site http://www.guineenews.org et le site http://www.guineejobs.com
Les dossiers de candidature devront comprendre une lettre de motivation, un curriculum vitae détaillé, un formulaire P11 dûment complété (voir le lien ci-après http://www.unicef.org/about/employ/files/P11.doc), les photocopies des diplômes et attestations des services rendus, les coordonnées (numéros de téléphone et adresses électronique) des trois (03) derniers superviseurs, les références et tout autre document renseignant sur la carrière du candidat.
Les dossiers de candidature devront clairement indiquer le titre du poste «Quatre (04) administrateurs charges de la communication pour le développement » ainsi que la référence de l’avis de vacance «VA/2015/NO/011 ».
Les dossiers seront adressés au Chargé des Ressources Humaines et envoyés uniquement à l’adresse électronique ci-après : conakryHR@unicef.org
SEUL(E)S LES CANDIDAT(E) S RETENU(E)S SERONT CONVOQUE(E)S
Les candidatures féminines sont particulièrement encouragées.
N.B. : L’UNICEF ne facture aucun frais à aucun moment du processus de recrutement, que ce soit au moment de postuler, pour l’entretien, la procédure de recrutement proprement dite ou la formation. Les messages émanant d’adresses email différentes de celles de l’UNICEF – @unicef.org – ne doivent en aucun cas être considérées. En outre, l’UNICEF n’a pas besoin et ne demande pas à connaître les informations relatives au compte bancaire du postulant.

plus
CDI à Kankan , N’Zérékoré , Boké Date limite: 27/09/15 4060afdaee0f59d5a3b3873fe411a918

AVIS DE VACANCE DE POSTE EXTERNE POUR ASSISTANT MAGASINIER WFP/SC/054/09/2015

La Représentation du Programme Alimentaire Mondial (PAM) en Guinée a le plaisir de publier cet avis de vacance de poste dans le cadre de la gestion de son opération en Guinée.
Titre du Poste :        Assistant Magasinier / 3 postes
Lieu d’affectation    Kankan, N’Zérékoré, Boké
Section/Unit/Project:    Logistique
Type de contrat / Grade :    Service  Contrat (SC)/ L3
Durée du contrat :    Six (6) mois renouvelable
Date  de publication :    14/09/2015
Date: limite de dépôt de candidatures :    27/09/2015
Détails pour la soumission des dossiers    Conformément aux politiques en vigueur au sein des Nations
Unies, les candidatures féminines sont vivement encouragées.
Veuillez spécifier sur l’enveloppe le numéro de l’avis de vacance du poste. Les dossiers de candidatures comprendront, une demande manuscrite, un curriculum détaillé, une copie certifiée conforme des diplômes ou certificat.  Ils seront adressés sous plis fermés à Madame la Représentante du Programme Alimentaire Mondial, Conakry, Cameroune corniche nord, Commune de Dixinn  BP 5669  Tél. +(224) 631 40 76 51  Fax (+874) 762 873 025/382 Email : conakry.hrrecruitment@wfp.org
Pour les candidats qui résident à Nzérékoré, Kankan, Gueckedou, Labé et Boké. Les plis doivent être adressés  à Madame la Représentante du Programme Alimentaire Mondial  S/C Sous bureau du PAM à N’Zerekoré, Kankan, Gueckedou, Boké et Labé.
Description générale:
Assister le magasinier sur la bonne application de règlementes et procédures du PAM, régularisant les pratiques de manutention, réception et expédition des produits alimentaires et non alimentaires. Assister le magasinier sur la préparation des rapports des stocks journaliers. Maitriser et mettre à jour les rapports de suivi des articles non alimentaires et préparer les demandes d’achat pour les besoins matériels nécessaires.
Responsabilités:
Sous la supervision directe du Magasinier et sous la supervision générale du chef de sous bureau, l’Assistant(e) magasinier(e) sera responsable des tâches suivantes:
•    Émettre les ordres des chargements se basant sur des documents officiels approuves par le Bureau (les LTI, les bons de livraison etc…)  et déchargements aux pointeurs(Tally) et veiller à ce que les fiches de stock (piles) sont bien mises à jour avec les remarques appropriées par les pointeurs en fonction de tout mouvement des denrées dans les entrepôts.
•    Recevoir les feuilles de pointage provenant de ses assistants(Tally) après l’achèvement de la réception ou de l’expédition des denrées et inscrire les remarques appropriées sur les lettres de voiture du PAM en conséquence.
•    Établir et mettre à jour les rapports journaliers du suivi sur l’expédition et la réception des vivres et les rapports de stocks et les analyser hpw avec le personnel de COMPAS afin d’assurer que les données figurant dans les registres physiques  s’accordent avec celles informatisées  dans le système COMPAS.
•    Assister et contrôler les exercices du reconditionnement des denrées PAM. S’assurer que la cargaison endommagée est correctement identifié, ségrégé et reconstitué et puis d’émettre du rapport de la reconstitution avec  les remarques appropriées.
•    S’assurer que les bonnes pratiques de la manutention, la réception, l’empilage et l’expédition des articles non alimentaires (NFIs) sont effectués dans l’entrepôt et mettre à jour les tableaux de suivi de ces articles en conséquence avec les remarques appropriées.
•    Contrôler la consommation des articles non alimentaires régulièrement et mettre à jour le tableau pour leur suivi en conséquence.
•    Faire des inspections journalières de stock et préparer les rapports sur les  QQ (quantité et qualité) des commodités se trouvant dans le magasin et rapporter au superviseur de toutes anomalies constatées à cet effet pour action immédiate et appropriée, mais aussi procéder à l’application des mesures d’hygiène et de sécurité standards au PAM  et autres instructions reçues du superviseur en matière de protection de la qualité et de la quantité des vivres et non vivres  et  prendre toutes les mesures préventives qui s’y reflètent.
•    Identifier les besoins des articles non alimentaires appuyant le bon déroulement des opérations d’entreposage et d’émettre la demande d’achat en conséquence.
•    Participer effectivement aux exercices mensuels du comptage physique du stock.
•    Maintenir des systèmes de classement appropriés et l’archivage des documents afin qu’ils puissent être récupérés rapidement et efficacement en cas de besoin.
Qualifications: Etude secondaire, complétée par une expérience ou une formation supplémentaire  en comptabilité, Gestion, Agriculture, Administration des affaires ou dans un domaine similaire
Expérience : Au moins Deux (2) années d’expérience dans les fonctions d’appui, dont un an au minimum dans le domaine du Magasin, de l’administration, de la comptabilité, ou d’un autre domaine connexe.
Langue :  Bonne maîtrise de la langue française et de celle du lieu d’affectation. L’anglais sera un atout
Compétences souhaitées : La connaissance et/ou  expérience pratique des règles et procedures du PAM dans le domaine d’activité. Une expérience dans la gestion d’entrepôt, la gestion de la main-d’oeuvre ou la lutte contre les ravageurs serait un atout.
Autres :  Connaissance des logiciels WORD, EXCEL, POWER POINT ,
le traitement de texte, un tableur et d’autres Logiciels
Seul(e)s les candidat(e)s retenu(e)s seront convoqué(e)s

plus